Palmares Des Vins

Edition du 08/11/2022
 

Château Fonbadet

Charme

Château FONBADET


Au nord du petit village de Saint-Lambert, les Domaines Peyronie occupent un terroir de choix, situés entre les plus grands crus de l’appellation Pauillac (Château Mouton Rothschild, Château Latour, Château Lynch-Bages, Châteaux Pichon Longueville Baron et Comtesse). Ses 20 hectares exceptionnellement situés sont protégés de l’intérêt de ses prestigieux voisins par une très ancienne et solide tradition familiale. De ses 20 hectares, 1.50 ha seront récoltés et vinifiés afin d’élaborer le Château Pauillac, 6 ha pour le Château Fonbadet, et 12.50 ha pour l’Hamonie de Fonbadet, second vin de Château Fonbadet. La famille Peyronie peut revendiquer des racines vigneronnes dans la région depuis le tout début du XVIIIe. Deux siècles plus tard, l’arrière grand-père de Pierre Peyronie, est régisseur du Château Lafite-Rotschild, tandis que celui de son épouse Jany occupe la même fonction... au Château Mouton-Rothschild. Pascale, juriste de formation, a pris la suite alliant le respect des traditions et l’utilisation des techniques modernes. En 2015, s’ouvre un nouveau chapitre de l’histoire des Domaines Peyronie. Forte de ses bons gènes et de la rareté de son terroir, Pascale Peyronie a décidé de se donner tous les moyens de porter au plus haut la qualité de ses vins. Pour l’aider dans cette démarche élitiste, elle a fait appel à Michel Rolland. Une complicité amicale est née de cette rencontre. En 2015, c’est l’arrivée des vinifications intégrales. Les raisins sont mis en barriques directement après éraflage et y restent 4 à 6 semaines durant lesquelles sont faites les fermentations alcooliques et malolactiques. Afin d’assurer des fermentations homogènes, les barriques sont “roulées” trois fois par jour à raison de 10 à 15 tours. Ce process permet aux lies d’être remises en suspension ce qui donne un vin avec beaucoup de volume et de gras. De même, l’extraction du bois sera plus fondue et le fruit respecté. De ces barriques va voir renaître le Château Pauillac, une production confidentielle de quelque 2 400 bouteilles, le bijou de la propriété tant par sa couleur, que par sa concentration, sa rondeur, son fruit, et ses tannins qui en font un vin d’exception. Toutes ces nouveautés conjuguées à des rendements très maîtrisés (37 hl/ha pour le Château Fonbadet, 18 hl/ha pour le Château Pauillac) vont permettre de faire déguster des vins élégants, veloutés, soyeux tant pour le Château Pauillac que pour le Château Fonbadet et pour le second vin, l’Harmonie de Fonbadet. La qualité des millésimes 2020 : cassis, mûres, cerises noires au premier nez puis des notes de brioche, de pain grillé, d'expresso à l'aération. La bouche est dense, avec une trame tannique enrobée très séductrice. La fraîcheur des Cabernet-Sauvignon donne de la longueur à l'assemblage qui laisse en bouche des notes persistantes de fruits noirs. 2019 : riche en arômes, d’une belle structure avec beaucoup d’élégance, aux nuances de fruits macérés et de cannelle, très équilibré au nez comme en bouche, avec ce charnu et cette pointe d’épices spécifique, c’est un grand millésime, aux tanins enrobés. Beau potentiel de garde.

   

Château Fonbadet

Pascale Peyronie
47, route des Châteaux
33250 Pauillac
Téléphone : 05 56 59 02 11

Email : contact@chateaufonbadet.com




> Le palmares des vins


> Nos coups de cœur de la semaine

Domaine de POUYPARDIN


Vignoble de 6,5 ha, exclusion de toute aromatisation et de toute correction du vin, les rares insecticides mis en œuvre sont dorénavant tous homologués en Agriculture Biologique. Les vignes sont cultivées en petits rendements et atteignent leur idéale maturité. Les vendanges demeurent entièrement manuelles. Egrappés, puis légèrement foulés, les raisins sont ensuite encuvés, sans pompage, par simple gravité. Bien aimé cet IGP Côtes de Gascogne blanc sec Retour de Saint Jean d’Acre 2019, fermentation malolactique en barriques, de robe jaune clair, complexe, puissant et bouqueté, très séduisant par sa structure et sa persistance d’arômes, où l’on retrouve des nuances de poire et de lis. Superbe IGP Côtes de Gascogne blanc Mœlleux L’Éclat 2018, tout en fruits et finesse, ample, suave, développe des connotations subtiles de musc et de fruits confits. L’IGP Côtes de Gascogne rouge Montée de Pouypardin 2019, élevé durant 12 mois en barriques, au bouquet dominé par l’humus et les petits fruits rouges frais, de bouche ample est bien réalisé. Et l’IGP Côtes de Gascogne rouge Terreforts 2019, élevé 24 mois en barriques, il est dense, de couleur rubis, très équilibré, aux tanins bien fermes, au nez où dominent la prune bien mûre et le poivre, à déboucher sur une tarte forestière au magret de canard fumé ou des cailles rôties.

Stéphane Picarelli
427, chemin de Pouypardin
32100 Condom
Téléphone :05 62 68 34 77 et 06 73 67 31 22
Email : steph.picarelli@gmail.com
Site personnel : www.pouypardin-vin-gers.com

Jean-Marie NAULIN


Très belle place dans le Classement pour ce domaine familial de 15 ha.  Yvette Naulin nous informe que “2021 a été une année difficile. On a eu beaucoup d’intempéries, le gel, la grêle, la neige, puis des attaques de mildiou. Nous avions prévu nos vendanges fin Septembre, début Octobre, mais il y a eu quelques jours de chaud qui ont activé la pourriture ce qui nous a fait commencer plus tôt que prévu, autour du 20 Septembre, pour éviter de perdre plus de production. Finalement, notre quota a été divisé par 2 : 30 hl au lieu de 60. Nous espérons en faire plus cette année, surtout car la végétation n’est pas autant en avance que l’année dernière, depuis 2019, nous n’arrivons plus à faire de bons rendements. Au niveau de la qualité, nous nous attendions à un vin assez sec, dû au manque de soleil, mais finalement, ils ne sont pas agressifs et je pense que nous aurons un bon millésime 2021. Nous avons manqué de vin en 2020, fin Novembre je n’avais plus de stock et j’ai donc fermé la cave jusqu’à début mars. Suite à cela, j’ai particulièrement pensé à mes clients professionnels et je proposerais 2 lots cette année. Le Petit Chablis a été détruit par le gel et la grêle, je n’en ai donc pas beaucoup, mais il y aura plus de bouteilles de Chablis et de Beauroy. Je devais prendre ma retraite cette année, mais finalement, je reste encore sur la propriété pendant au moins deux ans. Mon fils a pour projet d’agrandir un peu le domaine, de continuer à aller sur les salons, maintenir la relation client et perpétuer le travail déjà effectué sur le domaine.” Vous allez aimer ce Chablis Premier Cru Beauroy 2021, au nez de narcisse et de coing, avec une bouche très parfumée aux nuances florales et d’agrumes, c’est un vin ample, qui allie vivacité et persistance, tout en fraîcheur, parfait sur des sushis. Le Chablis 2021, a une couleur très délicate, charmeur, au nez subtil où dominent la rose et le pamplemousse, particulièrement vif, d’une belle longueur, à servir sur une poitrine de veau farcie à l'oseille ou une nage de poissons aux fèves fraîches. S’il en reste, profitez de ce Chablis Premier Cru Fourchaume 2019, avec des nuances de pomme et de chèvrefeuille, de belle robe, tout en harmonie au palais. Quant au Petit Chablis Vieilles Vignes 2021, de bouche délicate et harmonieuse, il est tout en finesse, associant souplesse et vivacité, et s’associe aussi bien sur des sardines grillées qu’avec des crevettes.


6, rue du Carouge
89800 Beines
Téléphone :03 86 42 40 95
Email : domainenaulin@orange.fr
Site personnel : www.domaine-naulin-chablis.fr

Château BOIS CARRÉ


Vignoble de 6 ha (50% Merlot, 50% Cabernet-Sauvignon), planté sur des croupes caillouteuses, sablo-argileuses et argilo-calcaires. Il est majoritairement situé près de l'estuaire de la Gironde, celui-ci jouant un rôle de protecteur et régulateur climatique essentiel à la production d’un vin de grande qualité. “Château Bois Carré, ce nom n'a pas été choisi par hasard. Il se trouve que l'une de nos parcelles se situe aux abords du site archéologique de la villa gallo-romaine du "Bois Carré" datant du 1er siècle après JC. Gage de l'intérêt de nos ancêtres pour la qualité et la richesse de ce terroir nord médocain. Souhaitant créer un vin qui me ressemble, c'est après l'acquisition d'une parcelle familiale datant de 1963, portant le nom du "Cerisier", que le Château Bois Carré produit son premier millésime en 1999. Les années qui suivent voient la construction d'une cuverie tout inox, d'un chai à barriques, ainsi que d'une salle de dégustation. Ceux-ci nous permettant d'élaborer nos différents millésimes tout en alliant traditions et modernité.” Séduisant Médoc 2018, de robe grenat, charnu, au nez complexe (cerise, épices...), ample, aux notes d’humus, de pruneau et de cassis au palais, un vin tout en bouche, aux tanins mûrs et puissants, idéal sur un bœuf sauce béarnaise ou une brouillade de truffes. Très réussi, ce Médoc 2017, médaille d'Argent au concours de Bordeaux 2019, de couleur soutenue, au nez où s'entremêlent des notes d’épices et de fruits rouges mûrs, charpenté et riche. Le 2016, médaille d’Argent concours Bordeaux 2018, corsé et savoureux, aux tanins amples, soyeux et très bien équilibrés, un vin au nez intense (mûre, groseille, épices...), de belle garde. 

David Renouil
1, rue de Mazails
33340 Saint-Yzans-de-Médoc
Téléphone :05 56 09 08 12 et 06 08 68 45 61
Email : chateauboiscarre@outlook.fr
Site personnel : www.chateauboiscarre.com

CLOS TRIMOULET


Les frères Appollot, Alain et Joël, continuent d’appliquer la même philosophie que leur père, Guy Appollot. Des vignerons qui s’adaptent à leur terroir et savent en tirer le meilleur vin possible, grâce à l’anticipation, au sens d’observation et à leur grande expérience. Chaque année, ils essayent de tirer la quintessence du millésime, avec humilité, s’effaçant devant la Nature, qui reste reine. “C’est quand on rentre du très bon raisin que l’on fait du très bon vin” ! La matière première est primordiale, pour avoir de jolis raisins à vendanger, nous travaillons beaucoup au vignoble. Les Grands Crus sont élevés, en fonction des millésimes, durant 12 à 14 mois en barriques de chêne français dont 1/3 de bois neuf. Notre élevage sous bois est conduit avec délicatesse pour ne pas masquer le vin, je suis contre les excès, nous privilégions une chauffe moyenne. Nous cherchons à conserver la typicité de l’appellation dans nos vins, nous restons respectueux de notre terroir et ne voulons pas produire des vins hors normes.” Clos Trimoulet Grand Cru est un vin issu d’une dizaine d’hectares, régulièrement primé dans les différents concours internationaux. C’est un vin typé, de belle robe grenat, aux notes de framboise et de mûre, d’épices, de sous-bois, un vin riche, généreux, aux tanins puissants et soyeux, persistant en bouche et d’excellente évolution, à un prix défiant toute concurrence ! Voir leur Montagne-Saint-Émilion Château Chevalier Saint-Georges. on ne peut que s’enthousiasmer avec leur Saint-Émilion GC 2020, au nez à la fois complexe et intense dominé par les petits fruits noirs, aux tanins bien présents et savoureux, un vin tout en charpente, d’une finale persistante, de garde, naturellement. Dans la lignée, ce 2019, autre grandissime millésime, très savoureux en bouche, structuré, bien marqué par son terroir, gras et persistant, intense en arômes comme en structure, avec ces nuances de cassis et de sous-bois et de réglisse (17 €). Beau 2018, à la fois dense et soyeux, où prédominent les fruits surmûris, avec des nuances caractéristiques en bouche où l’on retrouve la framboise, la violette et les épices en finale (17 €). Vraiment superbe aujourd’hui, le 2016, d’une belle couleur rubis, présente des arômes de truffe, de fruits rouges macérés. En bouche, l’attaque est franche, il est souple, d’une belle ampleur, très équilibré.



33330 Saint-Emilion
Téléphone :05 57 24 71 96
Email : contact@clos-trimoulet.com
Site : clostrimoulet
Site personnel : clos-trimoulet.com


> Nos dégustations de la semaine

Château HAUT-MARBUZET


Au sommet, et de loin, et cela s?explique par un formidable rapport qualité-prix-régularité, associé ç-à des prix particulièrement doux (confer Éditorial). En effet, ce cru, marqué par la ?patte? et la passion d?Henri Duboscq, renvoie à un jardin d?enfants un bon nombre de crus surbarriqués et beaucoup plus chers. Il faut dire qu?Henri, secondé par ses fils Bruno et Hugues, est particulièrement chaleureux et sait de quoi il parle quand on aborde le sujet de l?élevage en barriques ou du terroir. Un vignoble de 66 ha, complanté à 50% de Cabernet-Sauvignon, 40% de Merlot, 5% de Cabernet franc et 5% de Petit Verdot. L?âge moyen des vignes est de 30 ans. Les vendanges sont manuelles avec recherche de surmaturité. Les vins sont élevés en barriques neuves pour chaque millésime, mais avec une maîtrise exceptionnelle pour choisir l?origine du bois et ne pas ?abrutir? le vin, avec les essences à grain fin adaptées à son cru. Il faut dire qu?une expérience de quelque soixante années, cela aide... ?Un vin n?a de génie que le génie de son terroir?, aime préciser Henry Duboscq. On pourrait donc penser que les hommes ne servent à rien, poursuit-il. À Haut-Marbuzet ce n?est pas tout à fait le cas. Le terroir de Saint-Estèphe donne des vins austères, virils et agressifs alors, que, par tempérament, je suis un homme volubile, extravagant et caressant. Ainsi, pour produire un vin que j?aime et qui me ressemble, je me suis battu ?bec et ongle? contre ce terroir pour produire le plus marginal des Saint-Estèphe, c?est-à-dire, et cela m?a souvent été reproché, un vin séducteur dès sa mise en bouteilles, alors que ce n?est pas le style d?un Saint-Estèphe classique. J?ai dompté mon terroir par des méthodes de vinification qui me sont propres, et dont j?ai été un peu le pionnier. Le logement intégral du vin en barriques de chêne renouvelées tous les ans. J?avais découvert qu?un vin en barrique neuve puisait dans son contenant une onctuosité parfumée qui masquait l?agressivité traditionnelle venue du terroir. J?ai donc fait des recherches d?associations de différents chênes, sachant que, pour le bois aussi, l?influence du terroir apporte des saveurs différentes, selon les origines des chênes. C?est ainsi, que j?ai découvert que les chênes de l?Allier à forte chauffe, donnaient à mon vin ces notes empyreumatiques très caractéristiques. Je me suis rendu compte que les chênes de la forêt de la Nièvre apportaient ces légères notes toastées et un rien mentholé. Les chênes de la forêt de Tronçais à forte chauffe apportaient, eux, des notes de violette, de cassis et de framboise. Ainsi, l?association de ces différents chênes, et en fonction des millésimes, par leur vigueur tannique, donnaient au vin, une complexité très intéressante et gommaient, dans leur jeunesse, l?austérité et la rigueur des vins de Saint-Estèphe. On aurait pu penser, que le terroir était brimé, faussé par ces ajouts de chêne, c?était une erreur, car, après vieillissement, on se rend compte que l?influence des hommes et les techniques disparaissent, le terroir reprenant le dessus. Au bout de 4-5 ans, les tanins un peu virils de Saint-Estèphe dans leur jeunesse sont atténués, sont féminisés, comme quoi, le temps finit toujours par amenuiser les virilités les plus excessives. Voir également le Médoc Château Layauga-Duboscq.
Henri Duboscq nous précise que ?le 2021 est à l?élevage, mais, déjà, le nez est très aromatique, le fruité est intense et semble être l?avant-garde de délices gustatifs évidents.
L?attaque prolonge les impressions du nez en provoquant une gourmandise irrépressible. Le milieu de bouche est caressant, éclatant de fruits, moins structuré que celui de ses aînés 2020 et 2019. Après les élixirs que furent 2019 et 2020, le millésime 2021 redevient une boisson noble et génératrice de félicité dont chaque gorgée stimule l?envie de la suivante. 2021 : 55% Merlot, 40% Cabernet-Sauvignon, 4% Cabernet franc et 1% Petit Verdot, élevage : logement en barriques neuves à 80 %.
Actuellement, on peut savourer le 2019 (production de 40 hl/ha). tanins ultra mûrs, très présents. D?une couleur sombre, étincelante et intense. Le nez délicatement toasté avec une touche de violette et de bigarreaux. Le vin correspond au style habituel de Haut-Marbuzet, intense, fruité et mûr. Retenu à l?attaque, opulent en milieu de bouche, le vin évolue, plein, juteux, puissant, éclatant.
Après 2018, on vit un ré-enchantement qui s?apparente à un miracle renouvelé. Elevage : logement 100 % barriques neuves. Ce 2019 est un très grand millésime au beau potentiel de garde.
Les millésimes 2018, 2019 et 2020 sont éblouissants. Vous savez, avec 2020 j?ai fait ma soixantième vendange ! Je dois être le vigneron qui tient le record des vendanges dans le bordelais. Ce 2020 est vraiment un millésime exceptionnel dont je vous reparlerai mieux l?an prochain après son élevage au calme dans mes chais.?



Depuis le premier Guide (!), on partage avec Henti Duboscq passion, enthousiasme et bienveillance, alliées à une convivialité extraordinaire, bien rare dans sa région... Incontournable, donc, son Saint-Estèphe 2019, peut-être le plus grand millésime du Château, puisqu?il a tout : puissance et distinction, chaleur et ampleur, une très grande complexité d?arômes (griotte confite, violette, grillé?), un vin d?une grande harmonie, d?une très belle matière en bouche, majestueux, de très grande garde.
Le 2018, c?est, dans un style plus classique, aussi archétype de ce que doit être un grand vin typé de Bordeaux, concentré, de robe foncée, avec beaucoup de structure, au nez complexe où prédominent le cassis, la groseille et le cuir, charpenté et gras, de bouche puissante dominée par les fruits cuits à noyau et les sous-bois, de grande garde. Toujours remarquable, ce 2017, très séduisant, mêle concentration aromatique et souplesse, un vin aux senteurs de griotte mûre, coloré, de bouche soyeuse et persistante avec ces nuances de fumé caractéristiques, toujours très fin.
Vous allez encore exciter vos papilles avec ce 2016, dense et corsé, aux notes fruitées, épicées, avec une belle concentration représentative du millésime, un vin charnu et structuré, de couleur pourpre, riche en arômes, où dominent en bouche les fruits rouges frais et une note poivrée, un vin qui mérite un peu de patience. Le 2015, de couleur grenat intense, bien charnu comme nous les aimons, aux notes de pruneau, est un vin marqué par son équilibre et son harmonie, qui associe puissance et distinction, de garde, naturellement. Le 2014, sent les petits fruits cuits, mêlant puissance, typicité et souplesse, de robe grenat soutenu, très aromatique en bouche, aux tanins très équilibrés. Le 2013, bien corsé et savoureux, aux tanins riches, souples, est bien équilibrés, au nez intense (mûre, groseille, épices...), en bouche très parfumée, avec des notes de cerise mûre et de truffe, fondue et intense. Superbe 2012, ?chatoyant?, dit Henri Duboscq, d?une puissance en bouche, un grand vin, charmeur, très parfumé (griotte, humus...), mêlant exubérance au palais et finesse tannique avec une très jolie finale grillée, le style parfait de Haut-Marbuzet dans sa jeunesse. 
Le 2011, est plus ?Saint-Estèphe?, avec une belle structure, dense et persistant, bien corsé, qui sent bon la framboise, la prune et l?humus, d?excellente bouche. Très grand 2010, qui dégage un très beau nez intense, des tanins bien présents mais enrobés, un vin très équilibré, dense au palais, où dominent la fraise des bois mûre et le poivre, mêlant structure et charnu, de grande garde. Le 2009 est splendide : de la finesse, de la complexité, de l?amplitude, un très grand vin où s?entremêlent la fraise des bois mûre, la griotte et l?humus, un vin corsé et gras, aux tanins bien présents et fondus à la fois, un millésime déjà très séducteur mais de grande évolution. On poursuit avec ce 2007, classique du millésime, ample, très parfumé, tout en souplesse, aux connotations de fruits, de cannelle et d?humus en bouche. Le 2006, est très typé par ce terroir de Saint-Estèphe, d?une complexité certaine, avec des nuances de myrtille et de grillé, de bouche puissante. Le 2005, se goûte très bien, dense, souple, structuré, au bouquet subtil et intense à la fois, un vin qui développe des arômes séduisants de cassis et de sous-bois, puissant. Le 2004, est exceptionnel, très parfumé, complexe, aux nuances de fruits noirs macérés, de cuir et d?épices, de bouche charnue mais distinguée. Le 2002, est dans lignée, un beau vin ample, riche au nez comme aux papilles, avec ces notes de mûre et d?humus, aux tanins savoureux, dense. On se régale avec le 2001, à la fois très souple et dense, d?une grande ampleur, où les fruits cuits côtoient le poivre rose et le musc, d?une longue finale, idéal sur une cassolette de ris et rognons de veau à la moutarde ou un simple tournedos grillé.
On s?oriente ensuite vers ce qui fait la force d?un grand vin, sa capacité d?évolution, en faisant un ?saut? vers ce 1990, d?une grande longueur, au nez comme en bouche, avec ce côté légèrement ?rancio? qui lui va parfaitement, aux tanins généreux, avec cette bouche bien charnue, ample et séduisante. Le 1989, est plus ?chaud?, dominée par les fruits à noyau et la cannelle, un vin que l?on appréciera sur un foie gras aux figues, par exemple. Le 1987, parvient à maturité, il est à son apogée. Le 1986 est superbe, robe rouge teintée cerise noire, de bouche très équilibrée, au nez où se devinent les fruits mûrs, l?humus et les épices (cannelle, poivre), opulent, mêlant charpente et distinction, un très grand vin parfait avec un veau en cocotte aux épices ou une pastilla de pigeon. 

Henri, Hugues et Bruno Duboscq
1, rue Saint-Vincent
33180 Saint-Estèphe
Tél. : 05 56 59 30 54
Email : infos@haut-marbuzet.net
 


Domaine PETITJEAN


Ces deux frères représentent la quatrième génération de vignerons pour ce vignoble de 18 ha. Culture en lutte raisonnée, alliance de tradition et de modernité.
Leur Bourgogne Côtes d'Auxerre rouge Les Boisseaux 2009, élevage en fûts de chêne d'environ 12 mois, avec des arômes de groseille et de myrtille, est un vin équilibré, de bouche charnue. Joli Saint-Bris 2009 (Sauvignon blanc et Sauvignon gris), fin et bouqueté, bien vinifié comme le Côtes d'Auxerre rouge 2008, de robe intense, ferme, au nez concentré où dominent la violette et le cassis, aux tanins fondus. Le Côtes d'Auxerre blanc 2009, de bouche fraîche et souple à la fois, de jolie robe dorée, est franc et parfumé avec ces notes de fruits secs. Prix sages.

Romaric et Mathias Petitjean
1, ruelle de l?Équerre
89530 Saint-Bris-le-Vineux
Tél. : 03 86 53 31 04
Fax : 03 86 53 84 81
Email : contact@bourgogne-petitjean.com
 


Pierre AMADIEU


Le vignoble s?étend sur 137 ha dans le massif des Dentelles de Montmirail. 
Très beau Gigondas rouge Domaine Grand Romane cuvée Prestige Sélection de Vieilles Vignes 2018, 65% Grenache noir, 20% Mourvèdre et 15% Syrah, dont les vieilles Vignes se situent sur la partie la plus élevée du domaine, cuvaison traditionnelle pour les Grenache et Syrah, macération en grains entiers pour le Mourvèdre, élevage à l?ancienne 18 mois en barriques. Un vin concentré, de couleur pourpre intense, aux tanins riches et savoureux, très parfumé (mûre, épices...), de bouche puissante où se retrouvent les fruits noirs, chaleureux, riche en couleur comme en matière.
Le Gigondas Pierre Amadieu Romane Machotte 2018, 80% Grenache noir et 20% Syrah, a une robe pourpre soutenue, un nez élégant, aux notes de cassis, framboise, qui va évoluer vers les fruits confits. En bouche, du gras, bien équilibré, et de jolis arômes de petits fruits rouges. Et enfin ce Gigondas rosé Pierre Amadieu Romane Machotte 2020, 60% Grenache noir, 15% Syrah, 15% Cinsault et 10% Mourvèdre, de bouche persistante, avec ces notes de fleurs et de fruits frais, vraiment charmeur.

201, route des Princes d'Orange
84190 Gigondas
Tél. : 04 90 65 84 08
Email : contact@pierre-amadieu.com
www.vinsdusiecle.com/pierre.amadieu
www.pierre-amadieu.com
 



> Les précédentes éditions

Edition du 01/11/2022
Edition du 25/10/2022
Edition du 18/10/2022
Edition du 11/10/2022
Edition du 04/10/2022
Edition du 27/09/2022
Edition du 20/09/2022
Edition du 13/09/2022
Edition du 06/09/2022
Edition du 30/08/2022
Edition du 23/08/2022
Edition du 16/08/2022
Edition du 09/08/2022
Edition du 02/08/2022
Edition du 26/07/2022
Edition du 19/07/2022
Edition du 12/07/2022
Edition du 05/07/2022
Edition du 28/06/2022
Edition du 21/06/2022
Edition du 14/06/2022
Edition du 07/06/2022
Edition du 31/05/2022
Edition du 24/05/2022
Edition du 17/05/2022
Edition du 10/05/2022
Edition du 03/05/2022
Edition du 26/04/2022
Edition du 19/04/2022
Edition du 12/04/2022
Edition du 05/04/2022
Edition du 29/03/2022
Edition du 22/03/2022
Edition du 15/03/2022
Edition du 08/03/2022
Edition du 01/03/2022
Edition du 22/02/2022
Edition du 15/02/2022
Edition du 08/02/2022
Edition du 01/02/2022
Edition du 25/01/2022
Edition du 18/01/2022
Edition du 11/01/2022
Edition du 04/01/2022
Edition du 28/12/2021
Edition du 21/12/2021
Edition du 14/12/2021
Edition du 07/12/2021
Edition du 30/11/2021
Edition du 23/11/2021
Edition du 16/11/2021
Edition du 09/11/2021
Edition du 02/11/2021
Edition du 26/10/2021
Edition du 19/10/2021
Edition du 12/10/2021
Edition du 05/10/2021
Edition du 28/09/2021
Edition du 21/09/2021
Edition du 14/09/2021
Edition du 07/09/2021
Edition du 31/08/2021
Edition du 24/08/2021
Edition du 17/08/2021
Edition du 10/08/2021
Edition du 03/08/2021
Edition du 27/07/2021
Edition du 20/07/2021
Edition du 13/07/2021
Edition du 06/07/2021
Edition du 29/06/2021
Edition du 22/06/2021
Edition du 15/06/2021
Edition du 08/06/2021
Edition du 01/06/2021
Edition du 25/05/2021
Edition du 18/05/2021
Edition du 11/05/2021
Edition du 04/05/2021
Edition du 27/04/2021

 



Château HAUT-SARPE


VAZART-COQUART


Domaine de SAJE


BRIXON-COQUILLARD


Domaine de La VIEILLE


Michel MORILLEAU


Michel et Xavier MILLION-ROUSSEAU


Château de CHANTEGRIVE


BORIE MANOUX


Domaine Guy ROBIN


Château NOZIÈRES


Vignobles GONFRIER


PÉHU-GUIARDEL


VIEUX CHATEAU des ROCHERS


Château D'ARRICAUD


Pierre BOURÉE Fils


Domaine DENIS Père et Fils


Scea Roger PABIOT et ses Fils


Domaine LAFRAN-VEYROLLES


Vignobles Jean GALAND et ses Enfants


Domaine Anthony CHARVET


Domaine MAESTRACCI


Château CASTERA


Château LAYAUGA-DUBOSCQ


Château REDORTIER


Les Clos MAURICE


Domaine des RAYNIÈRES


Domaine Guy BAUDIN et Fils


Château FONTBONNE


Olivier et Laëtitia MARTEAUX


Domaine HAEGI


Domaine Aline et Rémy SIMON


Domaine La CHRÉTIENNE



DOMAINE ROGER PABIOT ET SES FILS


CHAMPAGNE MAURICE VESSELLE


CHAMPAGNE GOSSET


DOMAINE DE LA RENAUDIE


CLOS TRIMOULET


SCEV CHAMPAGNE MICHEL ARNOULD ET FILS


DOMAINE GOURON


DOMAINE DE ROSIERS


CHATEAU LA GALIANE


CHATEAU HAUT-SAINT-CLAIR


DOMAINE GERARD TREMBLAY



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales