Palmares Des Vins

Edition du 12/06/2018
 

Château TRONQUOY-LALANDE

Qualité

Château TRONQUOY-LALANDE


Appartient à la famille Bouygues. “Tronquoy-Lalande est l’une des plus anciennes propriétés à Saint-Estèphe, un vignoble implanté avant 1815, c’est la deuxième propriété créée sur l’appellation après Calon Ségur. Le nom de Tronquoy a pour origine le nom de l’ancien propriétaire, malgré sa prononciation difficile en anglais, nous avons décidé de le conserver. Le terroir est composé de graves, un peu plus grasses qu’à Montrose. Les vignes entourent le château. Il y a 30 ha de vignes dont 25 ha en production.

   

Château TRONQUOY-LALANDE

Famille Bouygues - Gérant : Hervé Berland - Directeur Technique : Yves Delsol

33180 Saint-Estèphe
Téléphone : 05 56 59 61 05

Email : chateau@tronquoy-lalande.com





> Le palmares des vins


> Nos coups de cœur de la semaine

AUVIGUE


Vignerons depuis de nombreuses générations puisque, en 1629, le nom Auvigue est déjà connu dans les vignobles du Beaujolais, Mâconnais. Auvigue vinifie son propre domaine, deux domaines familiaux, André Auvigue et les héritiers Auvigue, ainsi qu’une partie du domaine Forest-Auvigue, ce qui donne 6 ha en Pouilly-Fuissé et 0.50 ha en Mâcon-Solutré. Le Mâcon-Solutré est produit en méthode Biologique depuis toujours et le vignoble de Pouilly-Fuissé depuis 2009. Voilà un très beau Pouilly-Fuissé Les Chailloux 2016, avec des arômes bien présents de fruits frais et des notes de tilleul, est souple et bouqueté, bien typé comme il se doit. Le Pouilly-Fuissé Vieilles Vignes 2016 est un vin d’une jolie complexité, avec des nuances citronnées, tout en bouche, aux senteurs discrètes de pomme et de fleurs fraîches.  Le Pouilly-Fuissé Hors Classe 2015, de robe dorée, allie finesse et suavité, aux notes persistantes d’amande mûre, est parfait, sur un cabillaud sauce moutarde ou des calamars à l'encre. Goûtez le Saint-Véran Les Chênes 2016, issu du Chardonnay, élevage 5 mois en fûts, au nez fin où l’on retrouve des notes de fleurs blanches et de noisette, de bouche franche, qui allie vivacité et rondeur.

Jean-Pierre et Michel Auvigue, et Sylvain Brenas Auvigue
Le Moulin-du-Pont - 3 131, route de Davayé
71850 Charnay-Lès-Mâcon
Téléphone :03 85 34 17 36
Email : Vins.Auvigue@wanadoo.fr
Site personnel : www.auvigue.fr

VRAIN-AUGÉ


L’origine du nom Vrain-Augé remonte à 1991. Claudine Augé issue d’une lignée de viticulteurs épouse Gérard-Philippe Vrain qui développe l'exploitation en créant un centre de pressurage et donne naissance au Champagne Vrain-Augé. En 2008, Gérard-Philippe prend une retraite bien méritée, et son fils Cédric assure la relève. Son Champagne brut Prestige, 40% Meunier, 30% Chardonnay, 30% Pinot noir, de belle couleur jaune ambré, est un beau vin qui associe élégance et charpente, finesse et densité, avec des senteurs dominées par le pain brioché et la poire mûre. Le brut rosé, 100% Meunier, à la couleur rosée prononcée, de jolie mousse, suave comme il se doit, dégage des nuances de fraise et d’épices, un Champagne de très belle teinte, corsé et rond à la fois. Quant à son Champagne Tradition, issu de vieilles vignes de 45 à 90 ans, il est de belle couleur jaune ambré, un vin qui sent la pomme mûre et les noisettes, d’une jolie finesse, alliant rondeur et vivacité au palais. 

Cédric Vrain
2, rue de la Baie Moya
51390 Courmas
Téléphone :06 22 71 07 19 et 06 17 06 09 36
Email : cedric.vrain@champagnevrain-auge.com
Site personnel : www.champagnevrain-auge.com

Château SAINT-HILAIRE


C'est à partir de 1982 qu'Adrien Uijttewaal débute la plantation de vignes, dont la production sera vinifiée en cave coopérative. Puis, il développe peu à peu son vignoble. Le 1995 est le premier millésime vinifié directement à la propriété sous les conseils de Jacques Boissenot. Le vignoble représente alors une surface de trente hectares. À partir du millésime 2003, son cru est reconnu Cru Bourgeois. À compter du millésime 2006, il commercialise la production issue des vignes situées à Queyrac sous la marque Château Gemeillan, reconnue Cru Bourgeois à partir du millésime 2009. Plusieurs autres achats de vignes portent ses propriétés à quelque 50 ha. Il possède le certificat Terra Vitis niveau 1 et s'oriente vers le niveau 2. Les vendanges ont été précoces avec une bonne maturité des raisins sans botrytis, car le gel (20%) avait fait son apparition, nous dit Elise Uijttewaal, dont c’est la première récolte. Le millésime 2017 est parfait, elle le situe entre le 2001 pour la qualité et le 2011 pour la fraîcheur. Ce sera un vin de garde. En 2018, les millésimes en vente sont 2015, 2014, 2012, 2013, 2011, 2010, 2009, et même au-delà pour les amateurs de belles années plus anciennes. Comme nous, vous allez aimer ce Médoc Cru Bourgeois Château Saint-Hilaire 2015, qui sent la groseille mûre et le poivre, de robe grenat, riche, aux tanins puissants et soyeux à la fois, au nez intense, complexe, d’une belle finale aromatique aux nuances de fruits cuits, un vin fondu mais puissant en bouche, de garde, évidemment.  Le 2014, riche en bouquet comme en matière, dense et bien charnu, mêle couleur et structure, avec ces notes caractéristiques de cerise et d’humus, charpenté et typé. Le 2012 (médaille d’Argent au Concours Paris 2014) est une vraie réussite. Au nez, s’entremêlent des notes d’épices et de fruits rouges mûrs, un vin structuré, d’une bonne longueur en bouche, riche, d’excellente garde.  Remarquable 2011 (médaille d’Argent Vinalies Internationnales 2013), très séduisant, au nez persistant et subtil à la fois, avec, au palais, des notes de petits fruits cuits (cassis, griotte) et de musc, aux tanins bien fondus, à déboucher sur des cailles grillées ou une poitrine de veau farcie jardinière. Le 2010 est charnu, tout en nuances aromatiques, coloré, aux tanins puissants, au nez où domine le cassis, d’excellente évolution comme ce 2009, harmonieux, gras, charnu, avec ces nuances de griotte et d’humus, qui allie structure et fondu en bouche. Le Médoc Cru Bourgeois Château Gemeillan 2014, l’une des plus jolies bouteilles dégustées dans l’appellation et ce millésime, mêle concentration aromatique, rondeur des tanins et persistance en bouche, avec ces notes de cuir et de fruits légèrement cuits, un vin classique comme il se doit, d’excellente garde. Savoureux 2012, complet, puissant et équilibré, est charnu, au nez dominé par la prune, la fraise des bois et la truffe, de bouche fondue mais bien présente, et commence à très bien se goûter. Le 2011 (médaille d’Or au Concours de Mâcon et médailles d’Argent aux Concours de Bordeaux et Bruxelles), légèrement épicé comme il se doit, avec cette structure délicate, aux senteurs où prédominent le cassis et les sous-bois, est un vin généreux et charmeur. Les autres Domaines en vidéo sont sur Vinovox

Adrien Uijttewaal
13, route de la Rivière
33340 Queyrac
Téléphone :05 56 59 80 88
Email : chateau.st.hilaire@wanadoo.fr
Site personnel : www.chateau-st-hilaire.com

SCE DU CLOS BELLEFOND


Issu d’une vieille famille vigneronne originaire de Santenay, Louis NIE acquit, en 1889, le Domaine du CLOS BELLEFOND, qui reste aujourd’hui encore un domaine familial. Situé au Sud de la Côte de Beaune, à Santenay, cité viticole, touristique et… thermale, le Domaine exploite exclusivement des appellations villages et Premiers Crus sur les finages de SANTENAY, CHASSAGNE-MONTRACHET, VOLNAY et POMMARD. Sur ces sols géologiquement variés de la Côte de Beaune, Pinot Noir et Chardonnay, utilisés en mono-cépage, permettent au vinificateur d’exprimer parfaitement la typicité des vins. Fidèles aux traditions bourguignonnes et sans se soucier des phénomènes de mode, après une récolte manuelle au tri rigoureux, les vinifications ont lieu en cuves de chêne, ouvertes et sous claies, pendant une dizaine de jours. Les vins sont ensuite élevés en fûts, durant une période de 18 à 20 mois selon la puissance du millésime ; mis en bouteilles puis conservés en nos caves jusqu’à leur expédition. Superbe Santenay Clos Bellefond 2009, coloré, chaleureux, au nez de fruits rouges surmûris et de violette, très charpenté, riche au nez comme en bouche, qui poursuit son excellente évolution. Le 2008, issu de sols pauvres d’une ancienne carrière, puissant et coloré, très typé, très équilibré, aux tanins fermes mais soyeux, de bouche dominée par les fruits rouges et l’humus, de bonne garde. Le Chassagne-Montrachet Morgeot Premier Cru 2009, très aromatique, bien équilibré, au nez subtil, est un vin d’une jolie concentration en bouche. Vous aimerez aussi le Santenay Premier Cru Passetemps 2009, où s’entremêlent les saveurs d’épices et de fruits surmûris, ferme en bouche, d’un grand classicisme, commence à peine à s’ouvrir. Le Santenay Premier Cru La Comme 2009, aux tanins soyeux et riches à la fois, au bouquet intense de cassis, de musc, est un grand vin ferme, solide, de belle structure, de garde. Remarquable Pommard Premier Cru La Platière 2009, issu de sols caillouteux, très harmonieux, très parfumé (fruits rouges frais, humus…), avec ces nuances de mûre et d’épices caractéristiques de son terroir, de garde comme le 2008, complet, parfumé au nez comme en bouche (fraise des bois, violette, humus), est de couleur pourpre intense, aux tanins riches, un vin associant puissance et finesse, de garde, bien sûr. Des cuvées plus anciennes, de 2005 à 2001, sont encore disponibles, les 2000 et 2001, étant actuellement à leur apogée.

Laurence et Bernard Chapelle
2, route de Chassagne
21590 Santenay
Téléphone :03 80 20 60 29
Télécopie :03 80 20 65 92
Email : clos-bellefond@wanadoo.fr
Site : closbellefond
Site personnel : www.closbellefond.com


> Nos dégustations de la semaine

Château OLIVIER


Au cœur d'un vaste domaine composé de forêt, de prairies et de vignes, le Château émerge de ses bois comme dans une clairière. Sa belle architecture, ses plans d'eau et la qualité des bâtiments annexes, en font un site exceptionnel en pleine nature, à onze kilomètres seulement de Bordeaux. Olivier est une très ancienne seigneurie, dont on trouve trace dans le haut Moyen Age. Le Prince Noir, dit-on, aimait à y venir chasser, tant les forêts alentours étaient riches en gibier. Le domaine appartient depuis le XIXe siècle à une vieille famille bordelaise, la famille de Bethmann. Le vin de Château Olivier a été classé en 1953, tant en rouge qu'en blanc.
Le Château Olivier a la particularité rare d'être pourvu d'excellents terroirs pour le vin rouge comme pour le vin blanc. Sur 60 ha d'un terroir de graves sur socle argilo-calcaire, on y cultive six cépages différents. Un inventaire géologique très précis a révélé de nouvelles potentialités sur ce terroir, et des plantations récentes ont permis de remettre le vignoble dans le cadastre qui était le sien au XVIIIe siècle.
J?ai fait une bien jolie verticale sur place cette année :
Ce Pessac-Léognan blanc confirme qu?il développe une fraîcheur exceptionnelle, et l?on voit que le Sauvignon majoritaire s?accorde parfaitement à son terroir, son élevage étant parfaitement maîtrisé avec 30% de barriques neuves. 
Le 2013 est très séducteur, très vif, avec ces connotations de pamplemousse frais, un vin ample, vigoureux, dense et distingué à la fois, tout en fraîcheur et persistance en finale, superbe. Le 2012 est plus rond, au nez de poire, associant souplesse et vivacité, bien classique du millésime, de bouche complexe où l?on retrouve des nuances de citron, de musc et de narcisse. Le 2011 est remarquable, très marqué par le Sauvignon, très franc, d?une grande fraîcheur, au nez comme en bouche, une grande réussite comme ce 2009, d?un très joli nez (agrumes, amande), tout en finesse, très persistant au palais, qui dégage des senteurs intenses, un vin subtil et puissant à la fois, où s?entremêlent les fruits et les fleurs fraîches.
En rouges (30% de barriques neuves environ), Laurent Lebrun m?explique que l?infuence du Cabernet augmente depuis cinq ou six ans, cela étant dû à une plantation dans un terroir très privilégié pour ce cépage; le 2012 se goûte bien, au nez complexe, avec une bouche puissante et encore très ferme, un vin qu?il faut laisser se faire. Le 2011 est plus souple mais avec du caractère également, aux connotations d?humus, légèrement poivré en finale. 
Beau 2010, qui commence à se fondre, de bouche savoureuse, aux nuances de fruits mûrs (cassis, mûre) et de réglisse, un vin étoffé, complexe comme le 2009, dans la lignée, encore jeune. 
Le 2008 est remarquable, avec ce côté de sous-bois, presque giboyeux, très caractéristique de ce millésime classique du bordelais, le vin se goûtant parfaitement en ce moment. Le 2007 est également très bon, suave, parfumé. On passe au 2005, où, à l?époque, le vin contenait plus de Merlot, ce qui lui apporte cette bouche charnue et une rondeur chaleureuse, délicat au palais. Le 2003, est plus dur, et le 2001 se goûte bien mieux, franc, fondu, de bouche pleine.

Famille de Bethmann

33850 Léognan
Tél. : 05 56 64 73 31
Fax : 05 56 64 54 23
Email : mail@chateau-olivier.com
www.chateau-olivier.com


Domaine DOZON


Le vignoble de 24 ha se situe sur coteaux argilo-siliceux et argilo-calcaires exposés au sud et protégés au nord et à l'est par un massif boisé.
Le Chinon Clos du Saut-au-Loup 2011, sélection des plus vieilles vignes de 60 à 70 ans, macération longue et 18 mois d'élevage en cuves, est corsé et rond, avec des nuances de cerise noire, de structure à la fois riche et ronde (6,70€). Excellent Chinon cuvée Laure et Le Loup 2010, issu d'une sélection des plus vieilles vignes (plus de 50 ans), élevage 16 mois en cuves, joli vin qui a des connotations de fruits rouges et de sous-bois, bien en bouche, puissant, est riche en couleur comme en charpente.

Eric Santier
Le Rouilly
37500 Ligré
Tél. : 02 47 93 17 67
Fax : 02 47 93 95 93
Email : domainedozon@gmail.com
www.domaine-dozon.fr


Château HAUT COLOMBIER


Depuis 1803, la famille Chéty se consacre à la viticulture sur les coteaux dominant l'estuaire de la Gironde. Le domaine atteint 54 ha de vignes en production.
Le Blaye Côtes de Bordeaux rouge 2012, bien marqué par son Merlot majoritaire (75%, le rerste en Cabernet-Sauvignon et un peu de Malbec), m?a bien plu, charpenté, gras et persistant, de bouche puissante et souple à la fois, aux puissants arômes de fruits rouges (mûre, fraise des bois...), un vin qui mérite d?être conservé comme le démontre ce 2007, au nez de framboise, charnu, tout en nuances aromatiques, de robe soutenue, au nez complexe où dominent la cerise noire et les épices. Le Blaye Côtes de Bordeaux blanc 2013, très bien équilibré en acidité, avec ces arômes de pomme et de tilleul, de bouche harmonieuse et subtile, parfait sur une tarte aux asperges et saumon, par exemple.

Vignobles Chéty
2, lieu-dit La Maisonnette
33390 Cars
Tél. : 05 57 42 10 28



> Les précédentes éditions

Edition du 05/06/2018
Edition du 29/05/2018
Edition du 22/05/2018
Edition du 15/05/2018
Edition du 08/05/2018
Edition du 01/05/2018
Edition du 24/04/2018
Edition du 17/04/2018
Edition du 10/04/2018
Edition du 03/04/2018
Edition du 27/03/2018
Edition du 20/03/2018
Edition du 13/03/2018
Edition du 06/03/2018
Edition du 27/02/2018
Edition du 20/02/2018
Edition du 13/02/2018
Edition du 06/02/2018
Edition du 30/01/2018
Edition du 23/01/2018
Edition du 16/01/2018
Edition du 09/01/2018
Edition du 02/01/2018
Edition du 26/12/2017
Edition du 19/12/2017
Edition du 12/12/2017
Edition du 05/12/2017
Edition du 28/11/2017
Edition du 21/11/2017
Edition du 14/11/2017
Edition du 07/11/2017
Edition du 31/10/2017
Edition du 24/10/2017
Edition du 17/10/2017
Edition du 10/10/2017
Edition du 03/10/2017
Edition du 26/09/2017
Edition du 19/09/2017
Edition du 12/09/2017
Edition du 05/09/2017
Edition du 29/08/2017
Edition du 22/08/2017
Edition du 15/08/2017
Edition du 08/08/2017
Edition du 01/08/2017
Edition du 25/07/2017
Edition du 18/07/2017
Edition du 11/07/2017
Edition du 04/07/2017
Edition du 27/06/2017
Edition du 20/06/2017
Edition du 13/06/2017
Edition du 06/06/2017
Edition du 30/05/2017
Edition du 23/05/2017
Edition du 16/05/2017
Edition du 09/05/2017
Edition du 02/05/2017
Edition du 25/04/2017
Edition du 18/04/2017
Edition du 11/04/2017
Edition du 04/04/2017
Edition du 28/03/2017
Edition du 21/03/2017
Edition du 14/03/2017
Edition du 07/03/2017
Edition du 28/02/2017
Edition du 21/02/2017
Edition du 14/02/2017
Edition du 07/02/2017
Edition du 31/01/2017
Edition du 24/01/2017
Edition du 17/01/2017
Edition du 10/01/2017
Edition du 03/01/2017
Edition du 27/12/2016
Edition du 20/12/2016
Edition du 13/12/2016
Edition du 06/12/2016
Edition du 29/11/2016

 



Domaine de La VIEILLE


Château LAGARDE


Château AUX GRAVES DE LA LAURENCE


H. DARTIGALONGUE et Fils


PHLIPAUX Père et Fils


Jean-Paul PAQUET & Fils


Château LAFON


Château La ROSE-POURRET


Sébastien DAVIAUX


Château La CAMINADE


Domaine ALARY


Eric TAILLET


Domaine BROBECKER


Edouard BRUN & Cie


Château PONT LES MOINES


Château GARREAU


Cédric CHIGNARD


ROYER Père et Fils


Château BALESTARD La TONNELLE


Château LAFLEUR du ROY


Château LASCOMBES


Château HAUT-SAINT-CLAIR


Georges KLEIN et Fils


Château de COUDOT


Domaine Alain GEOFFROY


Clos des LAMBRAYS


Château PAILLAS


Château PIGANEAU


Denis FORTIN


Château PENIN


Cave REAL


Domaine des RAYNIÈRES


Château LESTAGE-DARQUIER


LEJEUNE-DIRVANG


Domaine de La GAUTERIE



DOMAINE PIERRE MAREY ET FILS


DOMAINE TROTEREAU


CHATEAU DE BEAUREGARD


CHAMPAGNE LIONEL CARREAU


EARL FREY CHARLES ET DOMINIQUE


CHAMPAGNE JEAUNAUX-ROBIN


CHAMPAGNE PERSEVAL-FARGE


MAISON MOLLEX


CHATEAU VALGUY


DOMAINE PICHARD


CHATEAU FABAS


DOMAINE DE LA GUILLOTERIE


CHATEAU LE SOULEY-SAINTE-CROIX



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales