Palmares Des Vins

Edition du 24/03/2015
 

CHATEAU DU GRAND BOS : UN AUTHENTIQUE CRU BOURGEOIS

Référence

Château du GRAND BOS

Situé au rang de 1er Grand Vin Classé au classement du Guide DUSSERT-GERBER 2013, le Château du Grand Bos fait des vins de Graves depuis le XVIIe siècle.


Le lieu, vignoble de clairière entouré de bois de chênes, de pins maritimes, de châtaigniers et d’acacias sur 30 ha d’un seul tenant, est un espace de paix et de sérénité que nulle vision d’habitation étrangère ne vient polluer. La demeure, bordée par un parc où se remarquent des arbres centenaires, est un modèle de sobre harmonie, avec ses ailes de communs entourant une cour carrée fermée par une grille. La première construction du XVIIe siècle a fait l’objet de restaurations à deux reprises, en 1771 et en 1988, et seulement 9 familles ont possédé ce « Bourdieu » - depuis le moyen-âge à Bordeaux, le Bourdieu est un domaine à vocation viticole et vinicole fondé par les Bourgeois de Bordeaux et commandé par une demeure souvent de belle architecture entourée de ses communes – depuis la fin du XVIIe siècle jusqu’à nos jours, dont celles des CROZILHAC, à la fois Bourgeois de Bordeaux et Seigneurs de Lescaley et de Laguloup, de 1650 à 1830. Aujourd’hui, la famille VINCENT-ROCHET, amoureuse de la nature, entourée d’une équipe où s’allient compétence, jeunesse, et expérience, met sa passion et son talent dans la culture traditionnelle de ses vignes et dans l’élevage de ses grands vins en associant la tradition rigoureuse du Bordelais à la modernité qui permet de maîtriser soigneusement leur vinification et leur vieillissement. Comme tous les vins de l’AOC GRAVES, ceux du Grand Bos sont obligatoirement des vins d’assemblage, les monocépages étant interdits. Les BLANCS sont majoritairement de sémillon (la douceur, l’aptitude au vieillissement), suivi par le sauvignon (le fumé), avec un faible pourcentage de muscadelle (la saveur légèrement musquée). Les deux premières années, ils ont de la fraîcheur, de la minéralité, et des arômes rappelant des fleurs ou des fruits, apportés par les variétés cultivées. Entre la deuxième et la troisième année, il y a une période de quelques mois où ils peuvent se fermer. Après cela, ils vont voir le fruit s’estomper et acquérir le bouquet qui se prolongera en s’affinant pendant environ 5 à 7 ans. Ensuite apparaissent des saveurs de type Xérès que certains apprécient mais que d’autres n’aiment pas. À chacun de décider s’il recherche ces saveurs particulières ou s’il préfère boire ses blancs dans les cinq ans. Les ROUGES sont équilibrés entre le cabernet-sauvignon (la finesse aromatique, la pureté) et le merlot (la rondeur, le corps) avec un petit apport de ce merveilleux cépage qu’est le petit verdot (la vivacité, la puissance, la subtilité aromatique et l’aptitude au vieillissement). Eux aussi ont leur période de jeunesse où le fruit domine tandis que les tanins sont très présents, période qui dure de 3 à 5 ans. On peut aimer goûter un vin jeune. Ensuite arrive la période de maturité avant la plénitude qui survient entre 5 et 10 ans selon les millésimes où le bouquet se substitue au fruit avec des nuances de grillé, de rôti, d’épices, de venaison ou de sous-bois. Au-delà, c’est l’apogée où les tanins se fondent peu à peu complètement et où les saveurs en bouche se font plus complexes. Au Grand bos, même dans les millésimes moyens les vins se gardent au moins 10 ans et pour les bonnes années, ils atteignent 20 ans sans problème dans une bonne cave. Les vins rouges doivent être bus à une température de 16 à 17°C, et les vins blancs entre 7 et 9°C et jusqu’à 10 à 12°C pour des vins plus vieux. Nous préconisons de les transférer sans brusquerie dans une carafe, ce qui permet d’éliminer avec les dernières gouttes le dépôt naturel cristallisé au fond de la bouteille et surtout de favoriser, par l’aération, l’émergence du bouquet. C’est cette dernière raison qui nous conduit à conseiller aussi le carafage pour des vins jeunes. Voici quelques commentaires sur les divers millésimes qui sont tous différents : Rouge 2005 : robe sombre, grenat aux reflets violine. Nez riche et complexe aux notes de fruits (cerise), de poivre et de sous-bois. En bouche, structuré, ample, équilibré. Finale longue et majestueuse. Rouge 2006 : robe rubis soutenu limpide et brillante. Nez ouvert, aérien avec de fines épices, réglisse et cerise noire. En bouche, concentration aromatique, rondeur des tanins, notes de cuir et de fruits légèrement cuits. Finale soutenue rehaussée d’un fin boisé. Rouge 2008 : robe pourpre profonde et dense. Nez épanoui, complexe et riche (baies noires, vanille). En bouche, structure maîtrisée, onctuosité, complexité (cassis, mure), pleine et fondue à la fois. Finale ample et expressive. Rouge 2009 : robe moirée, reflets rubis profond. Nez capiteux à nuances réglisse/caramel. En bouche, puissant et charnu, structuré, aux tanins serrés avec des arômes intenses (truffe, cassis, sous-bois). Bonne persistance. Rouge 2010 : robe sombre somptueuse. Nez épanoui, osmose entre les fruits et les tanins serrés et fins. En bouche corps robuste et savoureux, sur les fruits rouges et noirs bien mûrs, la réglisse et le caramel. Très bel équilibre, finale longue et savoureuse. Rouge 2011 : belle robe sombre aux reflets cerise, nez doux, agréablement persistant très légèrement épicé avec une petite touche cannelle. Attaque ronde et puissante amenant un corps long, charnu et capiteux. Des tanins présents sans être agressifs donnent une bonne longueur. Blanc 2009 : robe soutenue aux reflets or-vert. Nez de belle intensité de fleurs séchées et de vanille. En bouche, souplesse et fruité discret. Blanc 2010 : robe jaune pâle. Nez frais, mentholé, minéral, léger toasté, nuance florales. En bouche, le bois est présent sans masquer le fruit, bon équilibre. Blanc 2011 : couleur jaune-vert superbe, brillante, lumineuse. Nez intense de fruits secs (amande, figues) et d’agrumes (écorce d’orange et de citron) évoluant vers des nuances plus exotiques (mangue, ananas). En bouche attaque fraîche et délicate. Évolution grasse, acidulée, reflet fidèle du nez fruits secs et agrumes. Bon équilibre avec une finale légèrement minérale, superbe longueur. Vin alliant tradition et terroir.

   

CHATEAU DU GRAND BOS : UN AUTHENTIQUE CRU BOURGEOIS

André Vincent

33640 Castres
Téléphone : 05 56 67 39 20
Télécopie : 05 56 67 16 77
Email : chateau.du.grand.bos@free.fr





> Le palmares des vins


CLASSEMENT SAINT-EMILION
e_saint-emilion.jpg
LES MEILLEURS RAPPORTS QUALITE-PRIX-TYPICITE DE L'ANNEE

Les Classements du site sont réactualisés en permanence dans l'année en fonction des dernières dégustations (derniers ou anciens millésimes, coups de cœur, déceptions...) et peuvent donc être différents de ceux du Guide "papier", qui ne peut être remis à jour avant la prochaine édition

Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
Clos FOURTET
CHEVAL BLANC (Hors Classe)
TROTTEVIEILLE
HAUT-SARPE
LAROQUE
PIGANEAU
LA TOUR DU PIN FIGEAC
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
BÉLAIR
BALESTARD-LA-TONNELLE
CANTENAC
FONROQUE
MAUVINON
LA MARZELLE
CLOS DES MENUTS
CLOS TRIMOULET



DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
FRANC-LARTIGUE
GROS CAILLOU
GUILLEMIN-LA-GAFFELIÉRE
CLOS DES PRINCE
LA ROSE POURRET
VIEUX-POURRET
(GRAND CORBIN MANUEL)
BEAURANG
(GRAND-CORBIN-DESPAGNE)
DARIUS
(GUADET)
CROIX D'ARMENS
VIEUX-RIVALLON
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
ROL VALENTIN
TOUR GRAND FAURIE
CADET-BON*
CLOS DE SARPE*
CLOS LABARDE
ORISSE DU CASSE
FRANC-POURRET
LA GRÂCE-DIEU LES MENUTS
CROIX MEUNIER
DE LA COUR
LAUDES
LE DESTRIER
LA GARELLE
PINDEFLEURS
ROCHER



TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
CROIX DE BERTINAT
LA FLEUR PICON
GUEYROT
HAUT-ROCHER
TOUR SAINT-PIERRE
BÉARD-LA-CHAPELLE
(FONPLEGLADE)
LA GRACE-DIEU
GRAVET-RENAISSANCE*
PETIT MANGOT
PONTET FUMET
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
LA GRAVE-FIGEAC
MANGOT
BEAULIEU-CARDINAL*
FRANC-GRACE-DIEU
HAUTES-GRAVES-D'ARTHUS*
MELIN

IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements

> Nos coups de cœur de la semaine

Domaine BANNERET


Issu du vignoble ancestral de la famille Bertet, en descendance directe depuis 1405, ce vignoble s’étend sur plusieurs parcelles autour des ruines du célèbre Château des Papes d’Avignon. La conduite du vignoble est traditionnelle: traitements raisonnés et 13 cépages caractéristiques de l'appellation. “Les vignes sont anciennes, précise-t-on, elles produisent de faibles rendements mais de qualité. L'âge moyen du vignoble est de 70 ans, les vieux ceps sont régulièrement remplacés par de nouveaux plans en respectant la complantation choisie par nos anciens. La conduite du vignoble est faite dans le respect de la nature grâce à l'utilisation de composts organiques et en évitant l'utilisation d'herbicides. Le labour régulier ainsi que le recours aux traitements légers (cuivre et souffre) assurent un bon état sanitaire du raisin. La plante habituée à se défendre d'elle-même des agressions est naturellement plus résistante. La fermentation lente s'opère naturellement grace à la seule action des levures indigènes - celles présentes sur la peau des raisins. Aucun ajout de levure n'est donc n”cessaire. A l'issue de deux années d'élevage en fûts anciens, clarifié par décantation naturelle et par sous-tirages réguliers, le vin préserve tous ses élements et tanins d'origine.” Coup de cœur pour ce Châteauneuf-du-Pape rouge 2011, qui sent bon la violette et la prune, avec des tanins amples et une finale complexe où l’on retrouve la mûre et la réglisse, de bonne évolution. Remarquable 2010, coloré et parfumé (mûre, violette), alliant rondeur et structure en bouche, au nez persistant où dominent des arômes subtils de cassis, de griotte et de cannelle, un vin qui commence à se déguster particulièrement bien. Le 2009, de bouche dense, aux tanins fondus, au bouquet complexe où s'entremêlent des notes de petits fruits rouges bien mûrs et de réglisse, est un vin bien corsé, typé, de garde, mais qui se goûte déjà très bien, de texture soyeuse.

Famille Vidal
35, rue Porte Rouge
84230 Châteauneuf-du-Pape
Téléphone :04 90 83 72 04 et 06 61 41 97 42
Télécopie :04 90 83 72 04
Email : domaine.banneret@gmail.com
Site personnel : www.domaine-banneret.fr

Château GUILLEMIN LA GAFFELIÈRE


Vignoble sur sol et sous-sol argilo-calcaire (62% Merlot noir, 25% Cabernet franc, 10% Cabernet-Sauvignon et 3% Malbec), avec une moyenne d’âge des vignes de 30 ans (labour des sols, vendanges manuelles triées, élevage en barriques...). Excellent Saint-Émilion GC 2011, complexe, harmonieux, aux connotations fruitées et épicées, aux tanins mûrs et riches, classique, élégant, avec de la matière, de belle couleur soutenue, de bouche chaleureuse.  Le 2010 est très réussi, alliant concentration aromatique, rondeur des tanins et persistance en bouche, aux notes très caractéristiques de cuir et de fruits confits, de belle charpente. Le 2009, corsé, de belle robe soutenue, est ample et distingué, tout en bouche, fin et charnu à la fois, avec des senteurs de violette, groseille et d’épices bien caractéristiques que l’on retrouve au palais, un vin structuré, charmeur et de très bonne évolution.

Sylvie Courreaud-Fompérier
La Gaffelière
33330 Saint-Émilion
Téléphone :05 57 74 46 92
Télécopie :05 57 74 49 16
Email : lecellierdesgourmets@wanadoo.fr

André DEZAT et Fils


Au sommet, naturellement. La famille est l’une des plus anciennes familles du Sancerrois. On la retrouve dans les archives dès 1550. André Dezat reprend en main le vignoble en 1948 et s’implique activement dans la promotion des vins de Sancerre. Dans les années 1970, ses fils Louis et Simon le rejoignent. Le domaine se modernise, prend un nouvel élan, notamment dans la production de vins de Sancerre et de Pouilly-Fumé. Plus récemment, Arnaud et Firmin, les petits fils, ont fait leur entrée dans l’entreprise familiale. “Millésime 2013 : début d'année difficile, nous explique Firmin Dezat, mais, ensuite, belle surprise, les arômes et la concentration sont au rendez-vous; 2014 : printemps très beau, la maturation était précoce mais août a été catastrophique, heureusement que ce beau mois de septembre a sauvé ce millésime qui possède un équilibre particulier en sucre et acidité. Le 2014, en vente en avril, est moins flatteur que le 2013, mais supérieur et de bonne garde. Nous avons investi dans un tapis roulant pour mieux respecter la réception des vendanges.” Superbe Pouilly-Fumé Domaine Thibault 2011, pur Sauvignon sur sol de caillottes et de marnes kimméridgiennes, élevé en cuves Inox, un vin de belle robe jaune d’or, au nez de fleurs blanches (aubépine, lis), bien caractéristique de ce beau millésime, avec de la vivacité et cette note de fumé bien spécifique en finale. Excellent Sancerre blanc 2013, parfumé et persistant, bien sec et complexe en bouche, alliant structure et finesse, fleurant le musc, le citron et l’aubépine. Remarquable Sancerre blanc Les Celliers Saint-Romble 2011, sol de silex, au nez fleuri, suave et puissant, d’une très belle persistance aromatique au palais, avec des nuances de pêche et de tilleul.


Rue des Tonneliers - Chaudoux
18300 Verdigny
Téléphone :02 48 79 38 82
Télécopie :02 48 79 38 24
Email : dezat.andre@terre-net.fr
Site personnel : www.dezat-sancerre.com

CHAMPAGNE BERNARD LONCLAS


Situé au cœur du village typique de Bassuet, entouré par les coteaux où le sol précieux est propice à la culture du Chardonnay, la Maison Lonclas a été fondée en 1976 par Bernard Lonclas. Ce propriétaire passionnée par la terre et le vin, est aujourd’hui secondé par sa fille Aurélie. On allie ici savamment le savoir-faire traditionnel aux technologies actuelles : sélection rigoureuse des raisins lors de la vendanges, matériel d’avant garde tant pour le pressurage qu’au sein de la cuverie en inox thermorégulée. Cela donne ce Champagne brut Millésime 2006, vieilles vignes, Chardonnay majoritaire (80%), complété par du Pinot meunier, parfumé, aux arômes de noisette et de brugnon, au nez subtil et persistant, très frais, de jolie mousse. La cuvée Prestige Extra-dry, raisins issus d’une sélection parcellaire de vignes les mieux exposées à faibles rendements, assemblage pour 2/3 de Chardonnay et 1/3 Pinot meunier, avec cette pointe de fraîcheur et de fruité caractéristique, très persistante en bouche, est idéale sur un saumon fumé. Excellent brut Blanc de blancs, un pur Chardonnay, la tradition de la maison, au bouquet fleuri, avec des nuances de noisette et de miel, alliant souplesse et structure, un vin puissant, tout en finesse.

Aurélie Lonclas
Rue de Vavray - Chemin de Travent
51300 Bassuet
Téléphone :03 26 73 98 20
Télécopie :03 26 73 16 17
Email : champagnelonclas@vinsdusiecle.com
Site : champagnelonclas
Site personnel : www.champagne-lonclas.com


> Nos dégustations de la semaine

BOUVET-LADUBAY


À la tête des Premiers Grands Vins Classés, et de loin. Patrice est un ami depuis plus de 30 ans, et j’ai soutenu tout ce qu’il a entrepris, tant pour l’image de sa région (d’autres peuvent le remercier) que pour le très haut niveau de régularité qualitative de ses Vins.
Il dirige depuis 40 ans la première maison du Saumurois et se passionne à associer la culture et l’art de vivre, sa fille Juliette à ses côtés. En 2011, Bouvet a fêté : ses 160 ans, ses 5 ans d'appartenance au groupe UB, et les 20 ans du Centre d'Art Contemporain Bouvet-Ladubay avec exposition exceptionnelle Gottfried Honegger et Paul Jenkins.
“Notre propriétaire indien, précise Patrice Monmousseau, est tout à fait charmant sur le plan humain et un homme formidable sur le plan professionnel : il est le leader mondial des alcools (1 milliard 600 millions de bouteilles) et un peu plus de trois milliards de canettes de bière, sa compagnie aérienne, ses formule 1, sa présence au parlement indien... Le groupe a été racheté en 2005 et nous avons doublé notre production. Nous avons bâti une usine de 14 000 m2 très novatrice et performante, avons développé très rapidement notre exportation qui s’étend sur une quarantaine de pays européens. Nous avons une politique de relations publiques qui vise à asseoir notre notoriété, et sommes associés à de nombreuses manifestations culturelles de prestige.”
C’est en Juillet 2006, séduit par tous les trésors de Bouvet-Ladubay que le Docteur Vijay Mallya décide d’acquérir la société à laquelle s’intéressaient quatre groupes de dimension internationale. Vijay Mallya est un industriel indien et un élu pour un second mandat au parlement indien. Il est le président du groupe UB - un conglomérat indien, avec des intérêts divers dans les bières et spiritueux avec une position de commandement du marché dans les deux catégories, l'aviation civile, l'industrie pharmaceutique, immobilier, ingénierie, les engrais, les biotechnologies et les technologies de l'information.
En 2008, Bouvet-Ladubay s’offre un nouveau chai de 14 000 m². Dans cet ensemble de technologie avancée, c’est toute la partie industrielle de Bouvet-Ladubay qui est traitée, depuis le tirage jusqu’à l’expédition.
Il faut préciser aussi que ce qui a poussé le choix du nouveau propriétaire, c’est bien sûr la variété des facettes de Bouvet-Ladubay ; en premier lieu, la haute qualité de ses Vins : 459 médailles, dont 122 en Or, collectionnées depuis 1972, et pas moins de 10 médailles d’Or en 2012 sur 29; mais aussi tout ce qui donne à cette Maison son caractère unique : le cadre exceptionnel qui entoure son prestige (son Théâtre, ses caves sculptées), son engagement dans le domaine des arts et toutes les manifestations qu’elle organise ou auxquelles elle participe.
Parmi elles : “l'Ivresse des Plaisirs” des journées du livre et du vin 2013 : les 13 et 14 avril (www.livreetvin.com), le Festival d’Anjou... Bouvet-Ladubay a également noué des partenariats forts au cœur de sa région dans le Théâtre ou le Cinéma Européen avec le Festival Premiers Plans. La Maison est encore aux côtés du Centre National de la Danse, de la Cinémathèque Française, de l’Association des Auteurs Compositeurs de Musiques de Film, son Centre d’Art Contemporain, a exposé Gottfried Honegger et Paul Jenkins en 2011 pour les 20 ans du Centre, et Richard Texier en 2012 pour sa Suite Birmane ensemble d'œuvres créées en Birmanie lors d'un atelier nomade qui lui a valu la rencontre participative de Aung San Suu Kyi !
Pour excitez vos papilles, il y a aussi le choix, notamment avec ce grand Saumur brut blanc Saphir Vintage 2011, au nez d'amande et de pomme, tout en arômes, avec cette pointe de fraîcheur et ce fruité bien caractéristique, et, en bouche, des notes complexes de rose, de citron et de narcisse, de mousse abondante et harmonieuse. Le Saumur brut blanc cuvée Trésor 2009, élevé en cuves et vieilli en fûts, avec des arômes de fougère et de fruits frais, est un beau vin complexe, riche et plein, avec une finale persistante et puissante, une cuvée rare. Exceptionnel Saumur Extra brut blanc Zéro, de mousse très perlante, une grande réussite, où l'on retrouve des effluves de citron et de rose, fruitée au nez comme en bouche, très fraîche, parfaite à l'apéritif. Dans la (belle) lignée, ce Saumur brut blanc cuvée Taille Princesse de Gérard Depardieu, Chardonnay et Chenin élevés en barriques, un "brut de Loire", mêlant rondeur et nervosité, au nez de noisette, de mousse abondante, dense, de bouche persistante et fruitée, qui révèle un vin de caractère à l'image de l'acteur qui a suivi les étapes de son élaboration. Le Crémant de Loire brut rosé, riche en arômes de fruits rouges, vineux et fin à la fois, est une cuvée intense, très fraîche, très équilibrée, parfaite sur un dessert aux fruits.
Le Saumur brut Saphire 2011, de belle couleur jaune ambré, aux notes de noisette fraîche, d’une jolie finesse, avec cette ampleur propre au millésime, où s’entremêlent en bouche la poire et le lis, une belle réussite comme cet Ogmius brut, bouteilles numérotées en l’honneur d’Etienne Bouvet, le fondateur, une cuvée très fine, classique et dense, avec cette finale parfumée, ces connotations de fruits mûrs et une originalité certaine. 
Il y a encore le Saumur brut blanc Instinct cuvée du Millénaire, issu des Chenin et Chardonnay, de bulles fines, au nez de citron avec des notes miellées, de bouche classique et persistante, vraiment séduisant. Le Nonpareils Saumur-Champigny 2006 est de robe grenat, un vin riche, aux tanins denses, tout en finesse aromatique, puissant et souple à la fois, de bonne garde, parfait sur un chou farci, par exemple. Et le Saumur brut rosé cuvée Taille Princesse de Gérard Depardieu, de mousse onctueuse et très fine, aux notes discrètes de fraise des bois et de framboise, fort bien équilibré, distingué et vif, à prévoir sur une tarte aux chocolat. 

Patrice Monmousseau
BP 65
49400 Saint-Hilaire-Saint-Florent
Tél. : 02 41 83 83 83
Fax : 02 41 50 24 32
Email : contact@bouvet-ladubay.fr
www.bouvet-ladubay.fr

Voir son classement dans le Guide des Vins
Accorder ce vin avec le plat idéal dans IdéeVins



LEGRAS et HAAS


Classé Premier Grand Vin Classé, ce qui vient récompenser une politique qualitative alliée à une typicité exemplaire.
“Notre famille est vigneronne à Chouilly depuis le XVIIe siècle, me raconte Jérôme Legras. C’est donc une longue histoire. Nous sommes très attachés à notre vignoble de Chouilly car ce sont les racines d’une grande tradition familiale, nous y possédons maintenant 16 ha en Chardonnay Grand Cru. En augmentant notre vignoble de 10 ha à Vitry et de 6 ha aux Riceys, nous arrivons à une propriété de 32 ha au total.
Nous travaillons en famille: mes deux frères et moi préparons ensemble l'avenir de la maison tout en respectant les traditions familiales. Rémi et Olivier travaillaient déjà avec mes parents, ils ont maintenant en charge et se partagent les responsabilités des vins et des trois vignobles. Avec eux, je participe à la production viticole aux moments des vendanges et des assemblages notamment pour la création des cuvées. Pour ma part, j’ai rejoint l’entreprise familiale en 2006 et m'investis plus particulièrement dans la commercialisation.
Toutes nos cuvées sont bien sûr à majorité de Chardonnay, un cépage qui leur donne cette touche très élégante, de la fraîcheur aromatique, de minéralité. C’est l’aspect “vibrant” du Chardonnay qui nous plaît. Nous avons la chance de posséder de très beaux terroirs et c’est aussi cela le secret de nos Champagnes, qui sont régulièrement primés en France comme à l’étranger.”
Excitez vos papilles avec ce Champagne Grand Cru Blanc De Blancs Millésimé 2008, médaille d'Or à Mundus Vini, l'un des plus beaux millésimes de ces dix dernières années, une savoureuse cuvée, au nez subtil et persistant, de jolie mousse, aux arômes de poire, de chèvrefeuille et de miel, très bien élevée.  Le 2007 est de belle couleur jaune ambré, avec ces reflets verts typiques, aux notes de noisette fraîche, d’une jolie finesse, avec cette ampleur propre au millésime, où s’entremêlent en bouche la pomme, la bruyère et le lis. Le 2005, aux nuances de miel et d’abricot, très fin, de bouche onctueuse, à la robe intense, un vin ferme, tout en fruits, associant rondeur et charpente, de mousse fine, crémeuse et persistante. Beau Champagne Blanc De Blancs Grand Cru, un seul cépage, le Chardonnay, un seul cru, le Grand Cru Chouilly, avec l’incorporation de vins de réserve pour lui assurer une continuité dans la qualité, une cuvée d’une couleur limpide, tout en délicatesse, au nez franc et fleuri de rose et de poire mûre, de bouche fruitée, subtilement épicée.
Le Champagne rosé, de belle robe saumon pâle, sent bon la framboise et l’abricot, avec des connotations de pamplemousse rose en bouche, très équilibré, de mousse abondante, d’une belle harmonie en finale. Le Champagne cuvée Exigence (exigence dans le choix des cépages et de leur assemblage, Chouilly Grand Cru de Chardonnay et Aÿ Grand Cru de Pinot Noir), au nez floral et minéral, est d’une grande finesse avec en finale un côté acidulé très agréable, une cuvée ample et généreuse où l’on retrouve en bouche des nuances d’agrumes mûrs et de pain brioché, de mousse très élégante. “Deux terroirs uniques mariés dans une exigence de perfection, précise Jérôme Legras. nez dense de noisette et de jus de raisin, bouche équilibrée, ample et fraîche, très bel équilibre souligné par de séduisants arômes de pommes et de poires. Un Champagne à base de grands millésimes provenant de grands terroirs. La Cuvée Exigence N°7 offre un bouquet intense et sensuel, donnant des moments de dégustation inoubliables par sa complexité harmonieuse et la finesse des bulles, production très limitée.”
Très beau Champagne cuvée Extra-brut, un Blanc De Blancs issu d’une sélection parcellaire des meilleurs lieux-dits, avec un dosage proche du brut nature, au parfum d’amande fraîche et d’agrumes (citron, pomme reinette), est très frais, intense et rond, au nez subtil et persistant, un vin qui associe ampleur et distinction, un très beau Champagne, très harmonieux, vraiment très charmeur. “Un Grand Cru issu de parcelles des vignes les plus anciennes appartenant à la famille, poursuit-il, les raisins sélectionnés à parfaite maturité donnent un équilibre idéal, belle robe Or pâle, effervescence délicate, un Champagne qui, après quelques années de vieillissement, gagne en complexité. Séduisantes notes de pomme, de miel, un Champagne très minéral et mature comme on les aime.” Le brut Tradition, de mousse fine et persistante, bien équilibré en acidité, associe finesse et structure, d’un jaune brillant, aux connotations de fleurs et d’épices. Superbe rapport qualité-prix-­typicité.

Famille Legras-Haas

Château de RHODES


Au sommet. Propriété de 20 ha de vignes sur des terrains argilo-calcaires de pente moyenne. Toute l'exploitation est en conversion vers l'Agriculture Biologique depuis 2008,
Vous aimerez comme moi le Gaillac rouge 2007 (59% Duras, 4%, Braucol, 37% Syrah), médaille d'Argent au concours des vins de Gaillac 2009, tout en subtilité, riche en arômes, d'une belle structure avec beaucoup d'élégance, aux notes de fruits, de cannelle et d'humus, très bien élevé, de bouche dense, vraiment très abordable (6,50 €). Goûtez encore le Gaillac rouge Fût de Chêne 2007, Syrah majoritaire, de bouche fondue, de robe rubis pourpre, aux notes de griotte, charnu, savoureux, un vin qui allie puissance et souplesse, aux nuances de fruits noirs et d'épices au palais (9 €). Le Gaillac blanc doux 2009, médaille d'Argent au concours des vignerons Indépendants 2010, vignes de 60 ans (50% Muscadelle, 50% Lenc de l'El), de robe or pâle, au nez ample de pomme, d'agrumes et de pain grillé (10 €). Joli Gaillac rosé 2011, Syrah majoritaire, issu de raisins de l'agriculture biologique, de teinte rose pâle, au nez de fraise, avec beaucoup de fraîcheur et de fruité en bouche, idéal sur une grillade aux herbes (6 €). Excellent Gaillac blanc sec 2010, pur Lenc de l'El) très aromatique (pêche, aubépine), un vin de bouche délicate et franche. Séduisante Méthode Ancestrale, 100% Mauzac,(vendange 2011) médaille d'Argent au concours des vins du Sud-Ouest Toulouse 2012, un vin tout en délicatesse, floral, parfait à l'apéritif (9 €). Hésiter serait donc une erreur.
Éric Lépine

> Les précédentes éditions

Edition du 17/03/2015
Edition du 10/03/2015
Edition du 03/03/2015
Edition du 24/02/2015
Edition du 20/02/2015
Edition du 01/10/2013
Edition du 24/09/2013
Edition du 17/09/2013
Edition du 10/09/2013
Edition du 03/09/2013
Edition du 27/08/2013
Edition du 20/08/2013
Edition du 13/08/2013
Edition du 06/08/2013
Edition du 30/07/2013
Edition du 23/07/2013
Edition du 16/07/2013
Edition du 09/07/2013
Edition du 02/07/2013
Edition du 25/06/2013
Edition du 18/06/2013
Edition du 11/06/2013
Edition du 04/06/2013
Edition du 28/05/2013
Edition du 21/05/2013
Edition du 14/05/2013
Edition du 07/05/2013
Edition du 30/04/2013
Edition du 23/04/2013
Edition du 16/04/2013
Edition du 09/04/2013
Edition du 02/04/2013
Edition du 26/03/2013
Edition du 26/03/2013
Edition du 19/03/2013
Edition du 12/03/2013
Edition du 05/03/2013
Edition du 26/02/2013
Edition du 19/02/2013
Edition du 12/02/2013
Edition du 05/02/2013
Edition du 29/01/2013
Edition du 22/01/2013
Edition du 15/01/2013
Edition du 08/01/2013
Edition du 01/01/2013
Edition du 25/12/2012
Edition du 18/12/2012
Edition du 11/12/2012
Edition du 04/12/2012
Edition du 27/11/2012
Edition du 20/11/2012
Edition du 13/11/2012
Edition du 06/11/2012
Edition du 30/10/2012
Edition du 23/10/2012
Edition du 16/10/2012
Edition du 09/10/2012
Edition du 02/10/2012
Edition du 25/09/2012
Edition du 18/09/2012
Edition du 11/09/2012
Edition du 04/09/2012
Edition du 28/08/2012
Edition du 21/08/2012
Edition du 14/08/2012
Edition du 07/08/2012
Edition du 31/07/2012
Edition du 24/07/2012
Edition du 17/07/2012
Edition du 10/07/2012
Edition du 03/07/2012
Edition du 26/06/2012
Edition du 19/06/2012
Edition du 12/06/2012
Edition du 05/06/2012
Edition du 29/05/2012
Edition du 22/05/2012
Edition du 15/05/2012
Edition du 08/05/2012

 



Domaine COSTEPLANE


Château BELLEGRAVE


Clos des BRUSQUIÈRES


Domaine COQUARD-LOISON-FLEUROT


POL ROGER


Domaine TOUR SAINT-MICHEL


Domaine du GRANIT DORÉ


Château des BROUSTERAS


Château MIRE-L'ÉTANG


Jean-Paul PAQUET & Fils


Château Le Destrier


Château TRIANS


DRAPPIER


Domaine de BAVOLIER


HAMM


Château de COUDOT


Château LECUSSE


Pierre et Bertrand COULY


Domaine de DEURRE


Château de la GRENIERE


Domaine François GERBET



DOMAINE VINCENT BACHELET


HENRY NATTER


DOMAINE GOURON


DOMAINE CRET DES GARANCHES


DOMAINE DE LA VALERIANE


DOMAINE FRANCOIS BERTHEAU


DOMAINE COMTE PERALDI


DOMAINE DE MONTS LUISANTS


DOMAINE MOULIN DU POURPRÉ


CHATEAU DES PEYREGRANDES


H. DARTIGALONGUE ET FILS


DOMAINE COQUARD-LOISON-FLEUROT



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales