Palmares Des Vins

Edition du 25/09/2012

Encyclopédie du vin, Sélection des meilleurs producteurs de vins par Patrick Dussert-Gerber

 Comparateur de prix : Entrez le nom d'un château ou d'une appellation :  fourni par le comparateur Guide Achat Vin
 

Coups de cœur Millesimes

Patrick Dussert dans ...

 

Coups de cœur
Vins du Siècle

 

Coups de cœur
Guide des Vins

BORDEAUX
Château BOSSUET
Située sur des terres exceptionnelles, uniquement composées de cailloux et de graves, limitrophe de ...
Lire la suite
CHAMPAGNE
Michel LENIQUE
Très bien classé. J'apprécie depuis longtemps cette exploitation familiale, dirigée par Bertrand ...
Lire la suite
CHAMPAGNE
VINCENT D'ASTRÉE
À la tête des Deuxièmes Grands Vins Classés. "Nous allons changer nos habillages pour fêter notre ...
Lire la suite
PROVENCE
Château de JASSON
En 1990, avec son épouse Marie-Andrée historienne et écrivain, Benjamin de Fresne, issu d'une ...
Lire la suite
SUD-OUEST
Domaine de POUYPARDIN
Vignoble de 6,5 ha, sur lequel Antonin Nicollier et son épouse effectuent la totalité des travaux. ...
Lire la suite

Le premier magazine Webvin

ABONNEZ-VOUS GRATUITEMENT
L'actualité du vin, les recettes gourmandes, chaque semaine par e-mail

E-Mail :

Gastronomie

Recettes gourmandes
Dégustations verticales
Dégustations horizontales
Gastronomie
Les vins et les mets
Voyages
Invités gourmets
La qualité des Millésimes
Portraits
Terroir
Coups de coeur ...
Talents
A l'étranger
Encyclopédie des vins
Cuisines & vins du monde
Chefs à table

L'encyclopédie mondiale des vins

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L
M - N - O - P -  Q - R - S - T - U - V - W
X - Y - Z 

Pour vous -même ou pour offrir :
EXCLUSIF : Votre dédicace personnalisée par l'auteur Patrick Dussert-Gerber

FRANCE METROPOLITAINE : 29,00 €
(Port Prioritaire compris)

Cliquez ici si vous souhaitez commander hors de France Métropolitaine (DOM/TOM, étranger)

Les classements des vins

Classement Alsace
Classement Beaujolais
Classement Bordeaux
  . Médoc
  . Saint Emilion
  . Saint Emilion Satellites 
  . Pomerol
  . Graves
  . Sauternes
  . Côtes-de-Bordeaux
  . Bordeaux Supérieur
Classement Bourgogne
  . Vins rouges
  . Vins blancs
Classement Champagne
Classement Languedoc-Roussillon
Classement Provence-Corse
Classement Sud-Ouest-Périgord
Classement Val de Loire 
  . Vins rouges
  . Vins blancs
Classement Vallée du Rhône
EDITION ANNUELLE
32e année
LE TOP VIGNERONS
Les vrais vins face aux ersatz
Les incontournables, ceux qui montent... et les autres : Dans toute la France, les meilleurs producteurs, du plus grand au plus modeste. La qualité des millésimes 2010, 2009, 2008, 2007, 2006 ...

464 pages en couleurs (1,5 kg)- Présentation luxueuse- (papier couché brillant 100 gr, brochure cousue-collée).

Cliquez ici pour voir un extrait de Millesimes en PDF (16 pages - 4 Mo)
FRANCE METROPOLITAINE : 15,00 €

PORT COMPRIS
Commander hors de france métropolitaine
(DOM/TOM, Europe, Etats-Unis ...)

Spiritueux, bières, liqueurs

L’Armagnac
Les rhums
Le Whisky et le whiskey
Le Calvados

Les Liqueurs de fruits et de plantes

Les bières du monde
Le cognac

La lettre hebdomadaire

Les meilleurs vins dégustés
gratuitement dans votre e-mail
Tapez votre adresse email :

Les indispensables

La Carte des Millésimes
L'accord des vins et des mets
Les principaux cépages
Blog Dussert-Gerber
Le Guide des produits du Terroir
Vinovox
Le Guide de la Diététique
Top French Wines
Vintage French Wines
Guia de Los Vinos de Francia
Französische weine
Millésimes sur Facebook

Nos autres sites thématiques

20 sur 20 (.com)
20-20 (.fr)
Achats Vins (.com)
Agenda du Vin (.com)
Amour du Vin (.com)
Champagne Attitude (.com)
Chateau Vin (.com)
Classement des vins (.com)
Classement des vins (.fr)
Dussert Gerber (.com)
Grands Vins Bordeaux (.com)
Grands Vins Champagne (.com)
Guide Bordeaux (.net)
Guide Bourgogne (.com)
Guide Champagne (.com)
Guide des vins (.eu)
Guide des Vins (.info)
Guide des Vins (.net)
Guide des Vins de France (.com)
Guide du vin (.eu)
Guide du vin (.net)
Guide Provence (.fr)
La France a du talent (.com)
Le Vin en Direct (.fr)
Millésimes (.info)
Mundovino (.fr)
Palmarès des Vins (.com)
Palmarès des Vins (.fr)
Premiers Grands Vins (.com)
Premiers Grands Vins Classes (.com)
Terroirs Vins (.com)
Top Alsace (.fr)
Top Beaujolais (.com)
Top Bordeaux (.com)
Top Bordeaux (.fr)
Top Bourgogne (.com)
Top France (.info)
Top Languedoc (.com)
Top Loire (.com)
Top Rhone (.com)
Top Sud-Ouest (.com)
Top Vin (.fr)
Top Vins (.fr)
Vin Alsace (.net)
Vin Beaujolais (.com)
Vin Bourgogne (.net)
Vin Champagne (.eu)
Vin Languedoc (.net)
Vin Loire (.net)
Vin Provence (.net)
Vin Rhône (.fr)
Vin Sud Ouest (.com)
Vin Top (.fr)
Vins Bordeaux (.info)
Vins Coups de Coeur (.com)
Vintage Dussert-Gerber (.eu)
Votre Champagne (.com)
Votre Gironde (.com)
Web Vin (.com)
Web Vin (.fr)

> Les références



> Patrick Dussert-Gerber met à l'honneur cette semaine


CHATEAU MALARTIC LAGRAVIÈRE

Sommet

Château MALARTIC-LAGRAVIÈRE

En 1803, le Domaine appartenait à la famille du Comte de Maurès de Malartic, grand serviteur du Roi de France qui guerroyait contre les anglais au Québec et dans l’Océan Indien. Aujourd’hui, Alfred-Alexandre Bonnie fête ses 15 ans ici, et l’on pratique ici la “haute couture du vin” : terroir, cépages, clones, porte-greffe... tout est analysé dans les moindres détails pour mettre la technologie au service de la tradition, notamment en manipulant le moins possible le raisin. Du grand art.


L’atout majeur du Château Malartic Lagravière est son terroir situé sur une terrasse profondément entaillée par le ruisseau de l’Eau Blanche, un terroir particulièrement réputé, une superbe croupe bien exposée composée d’îlots graveleux datant de l’ère du Quaternaire, le nom même du vin évoquant déjà le sol chargé de belles graves. C’est en 1997, qu’Alfred-Alexandre Bonnie, homme d’affaires belge et son épouse Michèle, rachètent ce grand cru classé et se lancent dans un ambitieux projet de rénovation. Le résultat est remarquable : château, parc, vignoble, modernisation du chai, cuvier octogonal qui abrite de nombreuses petites cuves correspondant à chaque parcelle qui reçoit une vinification très personnalisée, superbe chai à barriques de chêne renouvelées régulièrement chez les meilleurs tonneliers... Aujourd’hui, le vignoble représente 46 ha de rouge (Merlot, Cabernet-Sauvignon, Cabernet Franc et Petit Verdot) et 7 ha de blanc (dominance du Sauvignon, 20% de Sémillon) et l’âge moyen des vignes est de 30 ans. Il est sous la houlette du fils d’Alfred-Alexandre Bonnie, Jean-Jacques, et de son épouse, Séverine. Ici, chaque cep de vigne, chaque parcelle, font l’objet d’analyses, de prélèvements pour répondre à une recherche de qualité optimale. Le Second vin s’appelle la Réserve de Malartic (anciennement appelé le Sillage), en rouge et en blanc. “L’enracinement en profondeur, précise Jean-Jacques Bonnie, oblige la plante à puiser ses ressources profondément dans un sous-sol particulièrement intéressant par sa diversité géologique qui confère aux vins de complexes saveurs. Cela évite à la plante de trop souffrir en cas de grosse chaleur ou de sécheresse, les racines trouvent de la fraîcheur en profondeur et en cas de pluie, notre terroir de graves devient drainant. La maturité des raisins est donc lente et progressive, un gage de qualité certain. L’ensemble du vignoble est labouré toute l’année, aucun désherbant ni insecticide ne sont utilisés et chaque pied fait l’objet de soins méticuleux. Des amendements, d’origine exclusivement organique, sont prodigués avec parcimonie afin de maintenir la vigne proche d’un état de carence savamment dosé. Notre gestion parcellaire a notamment permis de mieux cibler les protections à apporter au vignoble. Ce suivi constant à la vigne nous permet de prendre les bonnes décisions au moment opportun avec beaucoup de précision et en suivant les principes les plus récents de la lutte intégrée.” Il suffit de déguster les derniers millésimes pour se rendre compte que le rouge se situe parmi les meilleurs de l’appellation, ainsi que le blanc, des vins de garde. Pour le millésime 2011, au printemps, nous avons connu une importante période de sécheresse à Pessac-Léognan, de fin mars à mi-juillet, la vigne a souffert, poursuit Jean-Jacques Bonnie. Ensuite, heureusement, il y a eu quelques pluies salutaires en août qui ont permis à la vigne de reprendre son cycle végétatif pour le terminer sous un chaud soleil du 25 août à la fin octobre. Nous avons soigné nos vignes et avons été patients pour ne récolter que les baies mûres. Les maturités se sont faites un peu plus lentement qu’en 2009 et 2010, où tout avait été facile. Il fallait en 2011 être très attentif au déroulement du cycle végétatif, prendre les précautions d’usage, et surtout beaucoup observer les vignes et les accompagner. Nous avons été très vigilants au moment des vendanges, en sélectionnant la parcelle mûre à point, patientant pour une autre..afin d’avoir la récolte la plus homogène possible. L’accueil des raisins sur la table de tri nous a permis de ne sélectionner que le meilleur, ce qui explique nos rendements faibles. Il a fallu ensuite être délicat au début de la vinification, lors des macérations, cela en valait la peine car nous sommes agréablement surpris de constater la belle évolution du vin à l’élevage, il se révèle délicieux, dépassant nos espérances ! Le 2011 est un vin d’un très beau potentiel, très équilibré. Les 2009 et 2010 sont deux millésimes magnifiques. Le 2009 est d’une grande puissance avec une belle matière, de la rondeur, un vin qui traduit le bel été que nous avons connu. Le 2010 est plus classique avec des acidités bien présentes. Le vin a beaucoup de profondeur, de puissance, 2010 est un “monstre” ! Deux millésimes qui se valent en qualité intrinsèque, chacun avec sa spécificité : 2009 est un peu plus exotique, 2010 un peu plus classique, typiquement bordelais. Il y a de superbes potentiels tanniques dans les deux, la différence se situe au niveau des taux d’acidité. Il y en a un peu plus dans le 2010, avec une belle longueur en bouche, quand le 2009, lui, est très charnu et rond en milieu de bouche.”

   

CHATEAU MALARTIC LAGRAVIÈRE

Alfred-Alexandre Bonnie
43, avenue de Mont de Marsan
33850 Léognan
Téléphone : 05 56 64 75 08
Télécopie : 05 56 64 99 66
Email : malartic-lagraviere@malartic-lagraviere.com




> Le palmares des vins

CLASSEMENT SAUTERNES
e_sauternes.jpg
IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements
Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom (en rouge)

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
YQUEM
COUTET (B)
RAYMOND-LAFON
SUDUIRAUT
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
FILHOT
BASTOR-LAMONTAGNE
HAUT-BERGERON
MALLE



DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
CLOSIOT (B)
DOISY-VÉDRINES (B)
(SIGALAS-RABAUD)
BROUSTET (B)
CAILLOU (B)
GRILLON (B)
(GUIRAUD)
HAUT-BOMMES
VILLEFRANCHE (B)
(DOISY-DUBROCA (B))
(PIADA)
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
D'ARCHE PUGNEAU
(CLIMENS (B)*)
HAUT-CLAVERIE
SAINT-AMAND
LA TOUR BLANCHE*
(LA BOUADE*)
LAFAURIE-PEYRAGUEY
LAMOTHE-DESPUJOLS
SIMON
VALGUY
(CLOS HAUT-PEYRAGUEY)
RABAUD-PROMIS
(COY)
LAFON
TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
BÉCHEREAU-DE-RUAT
(LA GARENNE*)
(LAVILLE*)
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
MINGUETS
(SAHUC LÉSTOUR (B))

IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements


> Nos coups de cœur de la semaine

Château PONT les MOINES


Propriété familiale depuis quatre générations, le Château Pont Les Moines est situé au nord de Bordeaux, dans la région du Blayais, et s'étend sur la commune de Civrac de Blaye. Vignoble d'une superficie de 29 ha, sur sol argilo-calcaire, où les vignes ont une moyenne d'âge de 15 ans. Un encépagement classique de cette région (70% Merlot, 30% Cabernet-Sauvignon), qui produit des vins colorés, charpentés et ronds en bouche. La vinification est traditionnelle, avec des cuvaisons longues et un élevage en cuves durant 14 mois. “Les conditions climatologiques très particulières du millésime 2011, nous raconte Éric Barrat, et notamment le stress hydrique de début de saison, ont donné également du stress au vigneron. Heureusement, notre mode de culture en Bio, la pluie de juillet et une belle arrière saison ont bien arrangé les choses. Au niveau des maladies, pas de stress c'était une année parfaite avec peu de traitements. Les vendanges se sont déroulées sans problème avec de belles journées, mais nous avons dû vendanger non-stop, justement en raison des conditions météo très particulières, il fallait rentrer tout en suivant, avant qu'une dégradation des baies ne commence, risquant d'aller très vite sur des ceps qui avaient été mis à rude épreuve. Nous avons commencé par les blancs vers le 24-25 août, suivi par les Merlots le 15 et 18 septembre puis les Cabernets le 20-25 septembre. La maturité était bien homogène grâce au travail en amont, et les rendements satisfaisants. Bien qu'il soit encore un peu tôt, je trouve que ce millésime 2011 est bien rond avec beaucoup de fruit, il devrait être très plaisant, avec un peu moins de matière que les deux millésimes précédents, mais un très beau vin qui devrait donner beaucoup de plaisir à déguster.” Il y a pour l'instant ce très beau Blaye Côtes de Bordeaux rouge 2009, ample, parfumé, avec ces notes de sous-bois, de violette et de groseille, aux tanins fermes et ronds à la fois, fondu en bouche, de très bonne base tannique. Beau 2008, qui a un nez puissant et subtil à la fois, aux notes de fruits mûrs (cassis, griotte), un vin qui commence à peine à se fondre et mérite une cuisine riche. Séduisant Bordeaux blanc Sauvignon Château Pont les Moines, à dominante de fleurs fraîches et de tilleul, rond au nez comme en bouche, qui se marie aussi bien avec des fruits de mer que sur une sole grillée, à un prix défiant toute concurrence. Voir aussi le Château Bran de Compostelle, en Bordeaux Supérieur.

Vignobles Gagné et Barrat
La Maçonne
33760 Frontenac
Téléphone :05 56 23 98 50
Télécopie :05 56 23 98 50
Email : brancompostelle@aol.com
Site : www.vinsdusiecle.com/chateaupontlesmoines

Domaine de BAVOLIER


Toujours très bien classé avec cet excellent Premières Côtes-de-Bordeaux 2009, riche en couleur comme en matière, aux senteurs de groseille et de poivre, dense en bouche, généreux, de charpente souple et riche à la fois, de très bonne garde. Le 2008, Médaille d'Or au concours Bordeaux vins d'Aquitaine 2009, au nez d'épices et de sous-bois, d'une jolie concentration d'arômes (cassis, épices…), a des tanins qui commencent à peine à se fondre. Le 2007 allie rondeur et puissance à une très bonne structure, un vin souple, parfumé, tout en bouche avec des arômes de fruits cuits et d'épices en finale, vraiment agréable. Séduisant Bordeaux rosé 2010, tout en subtilité, friand et souple, très réussi, où s'entremêlent des nuances de fruits mûrs et de fleurs.

Earl Lambert & Fils

33360 Camblanes-et-Meynac
Téléphone :05 56 20 76 72 et 06 99 52 32 83
Télécopie :05 56 20 1737
Email : domaine.bavolier@free.fr

Château BARRÉJAT


Incontestablement au sommet avec son Madiran cuvée des Vieux Ceps 2008, une cuvée issue d'un tri effectué sur des vignes de 80 à 200 ans, aux notes de fruits mûrs (cassis, pruneau…), bien charpenté, ferme et persistant en bouche, un vin chaleureux, de bouche corsée, très représentatif de ce millésime classique. Le 2007, aux arômes de petits fruits noirs et de réglisse, aux tanins fermes et enrobés à la fois, charnu comme on les aime, non encore à maturité bien entendu. Superbe 2005, coloré et charpenté, un très beau vin, puissant, aux tanins très riches et bien équilibrés, de jolie robe grenat, d'une belle harmonie avec ces notes de fruits rouges cuits et sa touche poivrée. Remarquable Pacherenc-du-Vic-Bilh cuvée de la Passion 2008, élevé 14 mois en barriques, qui mêle finesse et suavité, aux notes d'amande fraîche et de pêche blanche. Beau Pacherenc-du-Vic-Bilh doux 2009, pur Manseng, élevé en fûts de chêne, aux notes fruitées et florales intenses, dominé par sa finesse aromatique (rose, miel) et sa structure en bouche, un vin très harmonieux, puissant et onctueux. Goûtez encore le Pacherenc-du-Vic-Bilh sec 2010 un joli vin ample, franc, aux notes de noix fraîche, de bouche à la fois suave et fraîche.

Denis Capmartin

32400 Maumusson
Téléphone :05 62 69 74 92
Télécopie :05 62 69 77 54
Email : deniscapmartin@laposte.net

CHAMPAGNE J.-M. TISSIER


La famille Tissier, c’est l’expérience transmise de père en fils depuis 3 générations. Aujourd’hui, c’est Jacques Tissier qui gère le domaine, en succédant à son père Jean-Marie et à son grand-père Diogène Tissier. Et la relève est assurée avec ses fils, Gaëtan et Anthony qui ont déjà pris le chemin du Lycée viticole à Avize. La diversité de ce vignoble de 4,86 ha, permet des assemblages originaux lors de la composition des cuvées. Après la mise en bouteille, 3 à 5 années sont nécessaires au vin pour se parfaire dans les caves traditionnelles. L’entretien des vignes est effectué dans une démarche de lutte raisonnée et durable : analyses des sols, engrais organiques et algues marines, ainsi les vignes sont verdoyantes et produisent des raisins d’une rare qualité. On y goûte ce très réussi Champagne brut Rosé de Saignée cuvée Aphrodite, la dernière née de la gamme, très équilibrée, de belle teinte, tout en bouche, aux notes de framboise et de rose, ample en bouche, associant structure et distinction. La cuvée Prestige Apollon 2005, Chardonnay majoritaire (50%) et parts égales de Pinot noir et meunier (25% chacun), a bien mérité sa médaille d’Or au concours des Féminalise 2011, un Champagne qui m’a séduit par cette complexité aromatique où se décèlent des nuances de citronnelle, de brioche et d’abricot frais, d’une bien jolie robe or clair avec quelques reflets verts, tout en distinction. Le brut Réserve, mêle fraîcheur et charpente, tout en bouche comme ce joli brut Rosé, caractéristique avec des connotations de fraise fraîche, un Champagne de table, parfait également sur les tartes.

Jacques Tissier
9, rue du Général Leclerc
51530 Chavot-Courcourt
Téléphone :03 26 54 17 47
Télécopie :09 70 32 07 15
Email : champagnej.mtissier@vinsdusiecle.com
Site : champagnej.mtissier
Site personnel : www.champagne-jm-tissier.com


> Nos dégustations de la semaine

Mas de DAUMAS-GASSAC


À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Depuis le premier Guide, j'aime bien Aimé Guibert, qui peut être satisfait du chemin parcouru depuis 1970, quand il s'est passionné pour cette terre de la vallée de Gassac, plantant du Cabernet-Sauvignon allié à 9 autres cépages dont le Cabernet franc, le Carignan, le Tannat, le Merlot, le Malbec, la Syrah, le Pinot Noir et le Cinsault, persuadé qu'un grand vin est issu d'une multiplication de cépages. Dans ce beau domaine de 40 ha de vignes plantées sous forme de petites clairières, il a ainsi élevé "son" vin et réussi son challenge. Daumas-Gassac, c'est d'abord un terroir exceptionnel découvert dans les années 1970 par le grand savant Henry Enjalbert, titulaire de la chaire de géographie à l'académie de Bordeaux (Décédé en 1983 en terminant son monumental ouvrage sur le Saint-Emilion). Henry Enjalbert a découvert qu'il existait au milieu du massif de l'Arboussas, sous le manteau épais de la garrigue, une quarantaine d'hectares d'un sol profond, parfaitement drainé et pauvre en humus et matières végétales, riche en oxydes minéraux (fer, cuivre, or...). Ce terroir de grèzes glaciaires accumulées par les vents lors des glaciations de Riss, Mindel et Guntz, apportent les trois éléments qui conditionnent l'existence d'un Grand Cru : sols profonds où les racines de la vigne peuvent descendre s'alimenter en profondeur; sols parfaitement drainés où les racines de la vigne ne rencontrent jamais d'humidité, sols pauvres qui exigent de la vigne souffrance et effort pour créer les arômes rares... L'exposition du vignoble sur pentes Nord accentue l'effet du micro climat froid, en réduisant, surtout pendant l'été, les heures d'ensoleillement. C'est ce micro climat qui retarde la floraison de la vigne de près de trois semaines sur la moyenne du Languedoc. Si la découverte du terroir doit tout à Henry Enjalbert, la définition des procédures de vinification et d'élevage doit tout à Emile Peynaud, l'un de mes propres "professeurs" : vinification médocaine, longues fermentations et macérations (trois semaines), élevage bois durant 12 à 15 mois dans des barriques bourguignonnes et bordelaises de 1 à 7 ans, collage léger à l'albumine d'oeuf, pas de filtration... On ne peut donc rien comprendre à Daumas-Gassac si l'on a pas la référence de vieux millésimes, et c'est tout ce qui fait la différence entre un grand vin et un bon vin. Il faut avoir eu l'occasion de déboucher des millésimes anciens ou, tout du moins, qui commencent à parvenir à maturité. Le 2004 est un vin de bouche pleine et riche, associant puissance et finesse, qui commence à très bien se goûter. Le 2003, aux nuances d'épices, de fruits noirs, de bois et de vanille, de bouche complexe et intense, aux tanins riches et soyeux à la fois, est un grand vin concentré qui mérite de la patience, même s'il peut s'apprécier sur le fruit de sa jeunesse. Le 2001, au nez puissant, tout en nuances aromatiques où dominent la mûre, la réglisse et les épices, est de bouche riche, et commence à s'ouvrir. Le 2000 est de robe pourpre, aux notes d'humus, de pruneau et de cassis, encore très jeune, un vin de grande évolution. Le 1996 est remarquable actuellement, fort en couleur et en arômes, tout en bouche, avec des notes subtiles et intenses d'humus et de petits fruits rouges surmûris. Le 1990 se goûte tout aussi bien, de couleur pourpre, très parfumé (mûre, poivre, cacao...), associant puissance et finesse, gras et intensité, d'une grande complexité. Le 1988 est extraordinaire, véritable gouffre d'arômes où se décèlent les confitures de prune, des notes de kirsch, de cuir, avec une nuance de sous-bois particulièrement séduisante en finale. Le 1982 est à maturité, d'une grande complexité d'arômes (musc, cuir...), avec ces notes très spécifiques et persistantes de fumé et d'épices, aux tanins puissants mais très fins, harmonieux. Splendide IGP rouge Mas de Daumas Gassac rouge 2010, charnu, velouté, très parfumé, avec ces notes de sous-bois, de truffe et de fruits mûrs (fraise des bois, myrtille), d'une belle ampleur en bouche, un vin puissant et très chaleureux, de très grande évolution (35 €). Le 2009, avec des arômes très présents d'épices, de cerise confite, de mûre, de réglisse et de violette, bien structuré et gras en bouche, ample, de très grande évolution. Superbe 2008, aux parfums de sous-bois et d'épices, aux arômes de fruits confits, avec beaucoup de gras et de rondeur, des tanins denses mais bien fondus, un grand vin d'évolution lente mais qui sait séduire dès sa jeunesse. Le 2007, de couleur intense, avec des tanins très présents, d'une structure soutenue, très charnu, avec ces nuances de fruits noirs confiturés, de cuir, de sous-bois. Le 2006, racé, un beau vin concentré, au nez puissant, tout en nuances aromatiques où dominent la réglisse et les épices, de bouche riche, de longue garde.
Aimé Guibert

MAS CHAMPART


Ce couple commence la constitution de son vignoble en 1976 par l'achat progressif de vieilles vignes et de terroirs à l'abandon. Jusqu'en 1988 les raisins sont portés à la cave coopérative. Aujourd'hui, le domaine compte 25 ha dont 16 ha en vigne, 4 ha restent destinés à la cave de Saint-Chinian, et 12 ha sont vinifiés à la propriété. Ici on s'attache à transmettre cette passion de vigneron et à laisser s'exprimer au mieux le terroir et le millésime. Ils ont vraiment réussi ce Saint-Chinian rouge Côte d'Arbà 2010 (parts égales de Grenache et de Syrah 30% chacun, 25% Carignan/Cinsault et 15% Mourvèdre), très classique, de robe pourpre, bien corsé, d'une belle charpente, un vin riche en couleur, aux tanins fermes mais bien arrondis, au nez dominé par la cerise et les sous-bois (8 €). Le Saint-Chinian blanc 2010, vinification 60% en fûts et 40% en cuves, a des arômes d'agrumes frais, un vin de bouche persistante, suave et puissant, d'une très belle finale aromatique (12 €). Dense, bien typé, le Saint-Chinian rouge 2009 Clos de la Simonette (70% Mourvèdre et le reste en Grenache), élevage en demi-muids durant 18 mois, de jolie robe pourpre intense, est puissant en bouche, aux tanins fermes et bien équilibrés, aux connotations de fruits rouges macérés caractéristiques (griotte), un vin d'excellente évolution (18 €). Plus souple mais de belle charpente, le Saint-Chinian rouge 2009 Causse du Bousquet, (73% Syrah, 17% Grenache et 10% Mourvèdre), issu de vignes à faibles rendements sur un plateau calcaire et sur des coteaux escarpés, élevage pour 75% en fûts et le reste en cuves, avec ce nez intense de fruits rouges et d'épices, de couleur soutenue, d'une jolie persistance aromatique, de bouche puissante, commence à très bien se goûter sur un confit de porc, notamment (12 €). Goûtez l'IGP des Monts de la Grage blanc 2010, (80% Terret et 20% Grenache), vin sec avec une touche moelleuse, Aux connotations de miel et de narcisse, très aromatique, charmeur (12 €). C'est très bon. Pas d'hésitation, donc.
Isabelle et Matthieu Champart
Bramefan, route de Villespassans
34360 Saint-Chinian
Tél. : 04 67 38 20 09
Fax : 04 67 38 20 09
Email : mas-champart@wanadoo.fr

Voir son classement dans le Guide des Vins
Accorder ce vin avec le plat idéal dans IdéeVins

Château FABAS


À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Au nord-est de Carcassonne, dans la zone centrale du Minervois, terroir dit "les Balcons de l'Aude", cette ferme fortifiée moyenâgeuse est un domaine d'un seul tenant de 158 ha avec 58 ha de vignes dont 45 plantés en Minervois. C'est sur ce domaine aux multiples senteurs méditerranéennes que Roland Augustin, aidé de ses deux fils Yann et Loïc, élèvent avec un soin méticuleux des Vins intenses, complexes et expressifs. Au nord-est de Carcassonne, dans la zone centrale du Minervois, terroir dit "les Balcons de l'Aude", cette ferme fortifiée moyenâgeuse est un domaine d'un seul tenant de 158 ha. Pour mieux comprendre la spécificité de chaque cuvée du Château Fabas, il faut en connaître les origines, les cépages et le type d'élevage. Le Domaine s'appuie sur un décor de buttes exposées au plein midi, témoin de l'ancien relief aux très fortes pentes où aucune culture n'est possible, seuls les pins d'Alep et la végétation méditerranéenne s'agrippent sur les sols rouges des collines. Les vignes s'étalent sur deux niveaux sur un relief inversé, les terrasses hautes avec les sols les plus anciens et les terrasses basses avec les sols les plus jeunes. Les sols sont argilo-calcaires, dans les hauts, le silex affleure sur les terrasses, et le grès sur les pentes. "En 1996, me raconte Roland Augustin, nous avons revendu nos 3 ha 80 de Champagne et cherché une propriété pour avoir plus d'indépendance et nous développer. Nous cherchions une région agréable et au potentiel qualitatif. Nous avons visité environ 80 propriétés dans le sud de la France en commençant vers les Côtes-du-Rhône... cela nous a pris plus de deux ans avant de trouver Château Fabas. L'exploitation compte 158 ha et nous avons remanié le vignoble pour atteindre 63 ha donc 45 en AOC et 18 ha en Vins de cépage. Nous avons beaucoup planté les cépages régionaux et, l'an passé, replanté du Cabernet franc, du Sémillon et du Petit Verdot, des cépages que l'on voit plus du côté de Bordeaux, un nouveau challenge. Avec mes deux fils, nous sommes une structure familiale, et cela nous permet de travailler avec beaucoup de souplesse et de réactivité. Nous ne recherchons pas l'effet millésime, je suis d'origine champenoise et les champenois travaillent comme cela. J'ai créé un goût Fabas et tient à le conserver pour donner une régularité qualitative à mes Vins. Nous vendons 50% France et 50% export. Nous avons un accueil très chaleureux ici, avec un caveau de vente, sommes ouverts toute l'année, c'est un avantage réel pour les clients d'être reçus par la famille. Nous avons à coeur de maintenir de très bons rapports qualité-prix, face à des prix exorbitants en Languedoc, je pense qu'il faut garder notre spécificité : "sans authenticité, point d'émotion". A la vente actuellement : Serbolles 2007, Mourral 2007, Cuvée Seigneur Fabas 2003, Vin de Pays Carignan 2005. Dans nos Vins nous avons la chance d'avoir de très bons Ph. Nous sortons le 2008. Nous ne sortons pas la Cuvée Seigneur Fabas tous les ans, le vin, issu de tous petits rendements, est très concentré, avec des tanins très souples, de grande qualité." Superbe Minervois Serbolles rouge 2008. Pour ce cru, les vignes sont enherbées un rang sur deux, et les pieds désherbés sous le rang. L'âge des vignes est entre 35 et 55 ans. L'assemblage est constitué de 35% de Carignan, 35% de Grenache et de 30% de Grenache noir). Vinification longue de raisins totalement égrappés, cépage par cépage, à température régulée, favorisant la diffusion des tanins et l'extraction de tous les éléments intracellulaires contenus dans la peau des baies. Vinifié après une macération à froid d'une journée, avant que la fermentation alcoolique ne débute, tous ces soins donnent un grand vin structuré, d'une grande complexité d'arômes (musc, cuir...), avec ces notes de fumé et d'épices, aux tanins puissants mais fins, harmonieux, de garde. Remarquable 2007, gras, finement épicé, ample et structuré, aux tanins harmonieux, avec cette bouche de mûre et de violette, délicieusement fondue et puissante à la fois. Le Minervois Serbolles blanc 2011 (base de Vermentino et Grenache blanc), tout en charme, aux reflets verts avec des arômes de noix et d'agrumes, un vin qui allie élégance et puissance, d'une grande persistance, où s'associent rondeur et distinction. Le 2010 est finement bouqueté, complexe, qui associe fraîcheur et charpente, au nez citronné, raffiné, tout en bouche. On se fait tout autant plaisir avec le Minervois cuvée Seigneur 2009, né de la complexité des cépages implantés, depuis plus de 30 ans, exposés plein sud et régulés à 25 hl/ha de rendement. La Syrah, 60%, dominante dans cette cuvée, donne sur ce terroir des raisins très parfumés. Le Grenache, 40% a un enracinement très profond qui lui assure bonne régularité et maturité. Une cuvée fort bien élevée, bien typée, aux notes de sous-bois, d'épices et de mûre, un vin épicé comme il se doit, intense et structuré, de bouche mûre, de garde. Remarquable 2007, un vin ample au palais, riche et bien charnu, au bouquet développé avec des nuances fruitées et giboyeuses, aux tanins denses et harmonieux, d'excellente garde comme en atteste le 2003, toujours très structuré. Goûtez le Minervois Le Mourral 2008, 35 hl/ha de rendement, dont les cépages sont la Syrah, (60%), le Grenache (30%) et le Mourvèdre (10%). Les vignes sont enherbées temporairement, de septembre à mai, pour lutter contre l'érosion, et enrichies par l'apport de compost organique élaboré à partir de fumier de bergerie et de marc de raisin afin de redynamiser les populations de micro-organismes. Un vin charnu, au nez de violette et de mûre, gras, avec des notes de poivre et de pruneau. Goûtez aussi l'IGP Syrah/Petit Verdot 2011, dense, tout en arômes, idéal sur une terrine de lièvre, très réussi comme le Sauvignon 2011, marqué par son cépage, où la fraîcheur prédomine. Formidable rapport qualité-prix-typicité. Pas la moindre hésitation.
Roland, Yann et Loïc Augustin

> Les précédentes éditions

Edition du 18/09/2012
Edition du 11/09/2012
Edition du 04/09/2012
Edition du 28/08/2012
Edition du 21/08/2012
Edition du 14/08/2012
Edition du 07/08/2012
Edition du 31/07/2012
Edition du 24/07/2012
Edition du 17/07/2012
Edition du 10/07/2012
Edition du 03/07/2012
Edition du 26/06/2012
Edition du 19/06/2012
Edition du 12/06/2012
Edition du 05/06/2012
Edition du 29/05/2012
Edition du 22/05/2012
Edition du 15/05/2012
Edition du 08/05/2012
Edition du 01/05/2012
Edition du 24/04/2012
Edition du 17/04/2012
Edition du 10/04/2012
Edition du 03/04/2012
Edition du 27/03/2012
Edition du 20/03/2012
Edition du 13/03/2012
Edition du 06/03/2012
Edition du 28/02/2012
Edition du 21/02/2012
Edition du 14/02/2012
Edition du 07/02/2012
Edition du 31/01/2012
Edition du 24/01/2012
Edition du 17/01/2012
Edition du 10/01/2012
Edition du 03/01/2012
Edition du 27/12/2011
Edition du 20/12/2011
Edition du 13/12/2011
Edition du 06/12/2011
Edition du 29/11/2011
Edition du 22/11/2011
Edition du 15/11/2011
Edition du 08/11/2011
Edition du 01/11/2011
Edition du 25/10/2011
Edition du 18/10/2011
Edition du 11/10/2011
Edition du 04/10/2011
Edition du 27/09/2011
Edition du 20/09/2011
Edition du 13/09/2011
Edition du 06/09/2011
Edition du 30/08/2011
Edition du 23/08/2011
Edition du 16/08/2011
Edition du 09/08/2011
Edition du 02/08/2011
Edition du 26/07/2011
Edition du 19/07/2011
Edition du 12/07/2011
Edition du 05/07/2011
Edition du 28/06/2011
Edition du 21/06/2011
Edition du 14/06/2011
Edition du 07/06/2011
Edition du 31/05/2011
Edition du 24/05/2011
Edition du 17/05/2011
Edition du 10/05/2011
Edition du 03/05/2011
Edition du 26/04/2011
Edition du 19/04/2011
Edition du 12/04/2011
Edition du 05/04/2011
Edition du 29/03/2011
Edition du 22/03/2011
Edition du 15/03/2011

 

Millésimes © Société des Millésimes SA. Reproduction interdite - Mentions légales